PSG : Un mercato qui ne règle rien, Luis Campos accusé

PSG : Un mercato qui ne règle rien, Luis Campos accusé

A la mi-saison, le bilan du premier mercato de Luis Campos est pointé du doigt par un suiveur du PSG. Les recrutements au milieu de terrain inquiètent en vue de la Ligue des Champions. 

Roi du trading et expert en pépites, Luis Campos a changé de dimension en devenant l’été denier le chef du recrutement du PSG. Avec ce poste, c’est une enveloppe très conséquente sur le marché des transferts qui a été offerte au dirigeant portugais. Le renouvellement a été majeur, notamment au milieu de terrain. Et pour le moment, dans ce secteur de jeu, le bilan est pas loin d’être catastrophique aux yeux de Dominique Sévérac, qui se lâche dans Le Parisien sur le niveau des joueurs arrivés au dernier mercato du Paris SG. 

Le coup de balai n'a pas marché

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

« En se séparant de Leandro Paredes, Eric Junior Dina-Ebimbe, Idrissa Gueye et Ander Herrera, et en recrutant Vitinha, Renato Sanches et Fabian Ruiz, le PSG n'a pas réglé ses problèmes au milieu de terrain. Marco Verratti reste au-dessus des autres même s'il ne réalise pour l'instant pas sa meilleure saison. Après des bons débuts, Vitinha s'essouffle alors que Fabian Ruiz est un diesel qui met un temps fou à se lancer. Il est par ailleurs loin de son niveau napolitain, sans doute une question d'adaptation. C'est arrivé à Leo Messi la saison passée, ça peut donc arriver à n'importe qui. Quant à Renato Sanches, il y avait des craintes sur son état physique et elles sont levées : il est sans arrêt blessé », a dénoncé le journaliste du quotidien francilien. Un regard tranchant sur les premiers mois des recrues du PSG, et qui ne règle donc pas un problème de longue date dans ce secteur de jeu. Paris a toujours eu un problème pour trouer sa sentinelle, et même pour avoir l’impact nécessaire afin de répondre présent aux défis de la Ligue des Champions. Pour le moment, le champion de France ne montre en tout cas pas un visage rassurant sur le niveau de son milieu de terrain à un mois du match face au Bayern Munich.