PSG : Riolo fait enfin un compliment à Verratti

PSG : Riolo fait enfin un compliment à Verratti

Icon Sport

De nouveau titularisé par Roberto Mancini contre l’Espagne mardi soir (1-1), Marco Verratti a souffert, à l’instar de ses coéquipiers.

A la surprise générale, le milieu de terrain de l’Italie s’est fait manger par celui de l’Espagne, composé de Koke, Sergio Busquets et l’étonnant Pedri. Parfois critiqué, Marco Verratti n’a pas fait le poids, pas plus que Jorginho et Barrela. Mais le milieu de terrain du PSG s’est battu comme un beau diable, ce que Daniel Riolo, principal détracteur de Marco Verratti en France, a eu le mérite de reconnaître sur l’antenne de RMC. Le journaliste a été plus loin dans son analyse de l’Euro de Marco Verratti en faisant savoir que selon lui, le natif de Pescara était excellent lorsqu’il n’est pas le patron de son équipe au milieu de terrain. L’éditorialiste rappelle notamment la très bonne période de Verratti au PSG lorsque Thiago Motta était présent, et ne manque pas de souligner les bons matchs du Parisien au côté du boss Jorginho avec l’Italie.

« Dans le match réussi de l’Italie contre la Belgique (quart de finale), Verratti est largement le moins bon des trois milieux. Face à l’Espagne dans un match raté où les milieux de l’Italie se sont fait manger, c’est peut-être celui qui a eu le plus d’activité. Je n’ai pas trop vu Jorginho, Barella n'a fait que courir et a tout raté. Verratti, il n’a pas fait grand-chose non plus et ceux qui l’ont remplacé n’ont pas fait mieux. L’Italie a souffert partout donc Verratti a fait ce qu’il a pu, il est resté trop longtemps sur le terrain je pense. Physiquement, il a toujours du mal. La meilleure place de Verratti, c’est quand il n’est pas le patron comme c’était le cas avec Thiago Motta au PSG et comme c’est le cas avec Jorginho en sélection italienne. Il est bien quand ce n’est pas de lui que l’on attend la lumière » a souligné Daniel Riolo. Espérons pour Paris que Verratti brillera de la même façon au PSG avec le recrutement d’un taulier au milieu de terrain en la personne de Georginio Wijnaldum.