PSG : Priorité au mercato, Pochettino refroidit les titis

PSG : Priorité au mercato, Pochettino refroidit les titis

En raison des absences de nombreux internationaux, l’entraîneur du Paris Saint-Germain Mauricio Pochettino a dû faire appel aux jeunes du centre de formation. Certains d’entre eux se sont montrés à leur avantage. Mais le coach argentin ne peut leur promettre un rôle la saison prochaine.

Il faudra sûrement patienter quelques semaines avant de voir l’équipe type du Paris Saint-Germain au coup d’envoi d’une rencontre. Revenus tardivement de vacances, de nombreux internationaux ont laissé leur place aux jeunes pendant la préparation. L’occasion pour certains talents comme le milieu Xavi Simons et l’attaquant Arnaud Kalimuendo de marquer des points auprès de l’entraîneur Mauricio Pochettino. Suffisant pour obtenir une place dans les rotations du coach la saison prochaine ? Interrogé en conférence de presse, l’Argentin n’a donné aucune garantie.

« Nous avons travaillé dur pour avoir le même niveau tactique et physique. Les jeunes ont joué avec l’équipe première, c’était important pour eux, a confié le technicien. Maintenant c’est la vraie compétition. On n’a pas tout l’effectif mais il n’y a pas d’excuse. (...) Les jeunes ont eu un rôle fondamental dans cette préparation. Ils ont un grand futur dans le centre de formation. Maintenant, on doit attendre la fin du mercato pour voir les espaces dans l’effectif. »

Le PSG n’a pas fini son recrutement

« Mais on continuera à voir les joueurs. Et eux, ils doivent continuer à travailler pour avoir des chances à l’avenir », a conseillé Mauricio Pochettino, pas certain de pouvoir offrir du temps de jeu aux produits du centre de formation étant donné que le Paris Saint-Germain n’a pas terminé son recrutement. « On regarde les possibilités et les options qui apparaissent, a confirmé l’entraîneur parisien. On travaille dessus avec le club, en toute discrétion. On est contents du travail qui a été fait jusqu’à maintenant. Un club comme le PSG est toujours ouvert a s’améliorer. » Un discours peu encourageant pour les titis.