PSG : Pochettino règle ce bug XXL 100% parisien

PSG : Pochettino règle ce bug XXL 100% parisien

Le PSG l'a encore démontré face à Manchester City, lorsque les choses lui échappent, alors les joueurs parisien perdent le contrôle et craquent totalement. Mauricio Pochettino veut régler cela.

Les saisons passent, et les choses ne changent jamais du côté du Paris Saint-Germain. Il suffit d’un ou deux faits de match contraires et alors les joueurs disjonctent et perdent le fil. Cela a encore sauté aux yeux mardi à l’Etihad, lorsqu’après le deuxième but des Citizens, Angel di Maria et ses coéquipiers ont fait n’importe quoi, l’ailier argentin l’ayant démontré en se faisant expulser après un coup de sang stupide. Et l’après-match confirmait cette faculté parisienne à ne pas tenir la pression, Marco Verratti, lui aussi apparu sur les nerfs, ayant du mal à admettre la défaite. Ce n’est pas la première fois que le PSG vit un tel épisode, et même en Ligue 1 on a parfois vu les joueurs parisiens totalement perdre leurs nerfs, ce dont les rivaux du club de la capitale se sont évidemment servis.

Cependant, arrivé en janvier dernier au Paris Saint-Germain, Mauricio Pochettino a bien compris que la mauvaise gestion des colères était un vrai souci. Mardi soir, l’entraîneur argentin est rapidement intervenu au coup de sifflet final pour calmer ses joueurs, histoire d’éviter le pire, et l’ancien coach des Spurs souhaite désormais ne pas revivre ce genre de séquence. Selon Le Parisien, Pochettino va travailler rapidement sur ce sujet. « Mauricio Pochettino entend travailler la gestion des émotions de son groupe (…) Calme sur le bord du terrain et dans ses prises de parole publiques, Pochettino a pris conscience du problème », explique Dominique Sévérac. Pour rappel, cette saison, le PSG est le club qui a été le plus sanctionné sur le plus disciplinaire en Ligue des champions avec quatre explulsions (Gueye (2 fois), Kimpembé, Di Maria). Pour régler ce problème de nerfs, Paris pourrait faire appel à un préparateur mental afin de réussir à régler ce qui est tout de même un souci majeur, même au niveau de l’image donné par le club de la capitale.