PSG : Neymar en Premier League, ça serait un massacre

PSG : Neymar en Premier League, ça serait un massacre

Icon Sport

Jeudi, Antony s'est distingué lors de Manchester United-Sheriff Tiraspol. Auteur d'un étonnant dribble en toupie, le Brésilien a été attaqué dans les médias britanniques. Une aberration pour son coéquipier Fred. Selon lui, les artistes doivent pouvoir s'exprimer comme ils le veulent.

Génie ultime ou provocation inutile et gênante ? Un nouveau joueur brésilien alimente le débat après un dribble original réalisé seul et sans préparation. Il s'agit d'Antony, la recrue estivale de Manchester United. L'ancien ajaccide s'est lancé dans un dribble en toupie, ou « spin » selon les Anglais, face au Sheriff Tiraspol en Ligue Europa. Toutefois, cette démonstration de technique n'a pas enchanté tous les observateurs britanniques. C'est notamment le cas de l'ancien Red Devil Paul Scholes, désormais consultant de BT Sport. « C’est tout simplement ridicule, c’est de la frime. Regardez la réaction d’Erik ten Hag, ça résume tout. Ça n’amuse personne. Il y a 0-0 et en plus il perd le ballon derrière... », a t-il pesté.

Fred appelle Antony et Neymar à récidiver

Erik Ten Hag s'est montré moins négatif mais il a aussi jugé inutile le geste d'Antony. Des critiques qui ne refroidissent pas le talentueux brésilien. Ce dernier a réagi à la polémique sur Instagram avec un message clair et explicite. « Nous sommes connus pour notre talent artistique et je n'arrêterai pas de faire ce qui m'a amené là où je suis ! », a t-il posté. Il a pu bénéficier du soutien de son partenaire à Manchester et compatriote Fred. Le milieu de terrain est agacé par les attaques dont sont victimes ses compatriotes, surtout pour une simple fulgurance technique. Ces gestes sont simplement la marque de fabrique du football brésilien.

« Je pense que cela commence par le fait que nous soyons des Brésiliens. Les Brésiliens ont la qualité dans le sang. Ça a toujours été comme ça depuis Pelé, avoir de la qualité, dribbler, marquer, danser, sourire. Je pense donc que les gens doivent comprendre cet aspect que nous avons. Dribbler, faire ce qu'il aime faire parce qu'il a la qualité pour ça, donc il doit continuer à le faire. Casemiro et moi n'avons pas la qualité pour ça, donc nous ne pouvons pas le faire. Laissez le soin à Antony, à Neymar, à Vini, à ces joueurs en attaque. Je pense que ceux qui ont de la qualité doivent le montrer sur le terrain là-bas. Si vous voulez contrôler différemment, vous pouvez contrôler. Tu veux faire une pirouette qu'il aime faire, tu dois le faire. Danse, tu peux danser. Tant que c'est par rapport à l'adversaire, évidemment », a t-il expliqué sur ESPN.

Neymar défend Antony

Une sortie bien venue après la polémique Antony mais aussi le tacle subi par Richarlison en début de saison à Nottingham Forest pour une série de jongles. S'il venait un jour à rejoindre la Premier League, comme il fut dans le viseur de Chelsea ou Newcastle l'été dernier, Neymar sait ce qui l'attend. Le numéro 10 du PSG adore les passements de jambes et les petites provocations, mais cela ne passe pas forcément en Angleterre. En tout cas, le Brésilien a déjà choisi son camp, lui qui a profité d'un message sur Instagram pour demander à Antony de ne pas changer et de continuer à apporter de la joie et de la créativité, n'en déplaise aux critiques que Neymar connait très bien.