PSG : Mino Raiola n’est pas un escroc, Donnarumma se lâche

PSG : Mino Raiola n’est pas un escroc, Donnarumma se lâche

Icon Sport

Débarqué au sein du Paris Saint-Germain durant ce mercato estival, Gianluigi Donnarumma n’est pas arrivé en Ligue 1 par hasard. Et ce n’est pas Leonardo et Mino Raiola qui diront le contraire.

Quitter son club formateur n’est jamais facile pour un joueur de foot. Encore plus pour Gianluigi Donnarumma, qui a grandi sous le maillot du Milan AC. Titulaire depuis 2015, quand il n’avait que 16 ans, le gardien italien a pourtant fait le choix de quitter son cocon cet été. Libre de tout contrat, après avoir refusé une prolongation de contrat de la part du Milan, l’international italien a finalement opté pour le PSG. Un choix plus que réfléchi, sachant que le Paris de Leonardo a tout fait pour l’attirer dans ses filets, et ce depuis plusieurs saisons maintenant. Notamment en 2017, quand le champion d’Europe avait été rebaptisé « Dollarumma », à cause des complications dans les négociations de sa prolongation de contrat. Un feuilleton lors duquel Mino Raiola avait été pointé du doigt. Mais pour Donnarumma, le célèbre agent, qui récupère de très belles primes à la signature en transférant ses joueurs, n’a fait que respecter ses choix.

« Il respecte toujours les choix de ses joueurs »

« Il y a des décisions qui nécessitent un temps de réflexion plus long. Mes choix professionnels, je les ai toujours pris seul. Ma famille m'a toujours laissé le champ libre et m'a toujours soutenu. Pareil pour Mino Raiola. Il respecte toujours les choix de ses joueurs, après il cherche évidemment à satisfaire leur volonté. Je suis parti de Milan et je n'avais aucun contact avec un autre club, je le jure. Mais j'étais certain qu'avec un bon Euro, un club m'aurait contacté. Maintenant, je suis très heureux et très détendu. Quand j'ai signé ici, le président m'a dit : "Nous voilà finalement ensemble". La saison passée, Paris n'a pas gagné la Ligue 1, mais le vrai objectif est un autre : la Ligue des champions. Paris m'a toujours suivi, mais ma priorité était alors pour Milan », a expliqué, dans le Corriere dello Sport, Donnarumma, qui sait maintenant que le plus dur commence avec un combat à gagner contre Keylor Navas pour devenir titulaire dans la cage du PSG.