PSG : Le Real change tout, le Qatar lui fait peur !

PSG : Le Real change tout, le Qatar lui fait peur !

Icon Sport

L’été a été chaud entre Madrid et Paris. Le PSG a fait savoir, par le biais de ses dirigeants, qu’il n’appréciait pas vraiment les appels du pied du Real et de ses joueurs envers Kylian Mbappé, qui était toujours sous contrat avec le Paris SG.

L’idée de le prolonger semble aujourd’hui bien compliquée, mais le club francilien a parfaitement le droit de montrer les crocs envers les approches adverses. Surtout que les offres du Real sont tombées bien tardivement, empêchant le PSG de préparer la suite en cas de vente de Kylian Mbappé. Cela n’est donc pas arrivé, et tout le monde était resté sur cette passe d’armes entre les médias. Leonardo avait même fait savoir que l’attitude madrilène n’était pas correct, tandis que Nasser Al-Khelaïfi rappelait que le règlement en matière de transfert était fait pour être respecté et que le PSG pouvait aussi attaquer ce à niveau. Ce ne sera pas le cas, et ce ne sera surtout certainement plus le cas.

Pérez a peur pour ses joueurs !

Selon AS, le Real Madrid a décidé de faire profil bas et de ne surtout pas contacter Kylian Mbappé et son entourage dans les prochaines semaines. Si tout sera permis à partir du 1er janvier, Florentino Pérez a envie de se la jouer réglo jusqu’à cette date, sachant que le président du Real a beau jeu d’être fair-play alors que l’avenir de l’ancien monégasque se situe très probablement chez les Merengue. Le but recherché est de faire descendre la tension d’un cran avec le PSG, sachant que Nasser Al-Khelaïfi et l’Emir du Qatar ont aussi des joueurs importants du Real dans le viseur, comme Casemiro ou Vinicus. Le prudence est donc de mise dans un dossier qui ne devrait plus causer de nouvelles tensions, même s’il se murmure que le PSG va tenter une dernière fois de faire une offre de prolongation à Kylian Mbappé au mois de décembre, histoire de lui faire comprendre que le projet continuait de se faire autour de lui, et que Nasser Al-Khelaïfi était prêt à de gros efforts pour le conserver.