PSG : Le Qatar et les entraîneurs, Pierre Ménès détruit ce fantasme

PSG : Le Qatar et les entraîneurs, Pierre Ménès détruit ce fantasme

Icon Sport

Mauricio Pochettino est de nouveau la cible des critiques après le match nul du PSG sur la pelouse de l’OM dimanche soir (0-0).

Certains choix effectués par l’entraîneur argentin passent mal auprès des supporters du Paris Saint-Germain. Il est notamment reproché à Mauricio Pochettino d’exiler Lionel Messi sur le côté droit ou encore de n’avoir évolué qu’avec deux milieux de terrain contre Marseille, une équipe très dominante dans ce secteur de jeu avec Mattéo Guendouzi, Boubacar Kamara ou encore Dimitri Payet et Valentin Rongier. Pour certains observateurs, Mauricio Pochettino n’est malheureusement pas libre de ses choix car la direction l’obligerait à aligner les « quatre fantastiques », à savoir Messi, Neymar, Mbappé et Di Maria.

Cela relève avant tout du fantasme selon Pierre Ménès, qui ne croit pas une seconde à cette théorie fumeuse. « Non, je ne pense pas que la direction du PSG impose à Mauricio Pochettino de jouer avec les quatre attaquants (Di Maria, Neymar, Mbappé, Messi). Mais je pense que c’est une connerie quand même de jouer comme ça. Je ne comprends pas comment tu peux jouer à Marseille avec seulement Verratti et Danilo Pereira alors que tu sais que le point fort de l’OM, c’est le milieu de terrain. J’ai du mal à comprendre mais du coup ça a obligé Neymar, Di Maria et Messi à beaucoup décrocher » a lancé Pierre Ménès dans sa pastille digitale « Face à Pierrot ».

Pierre Ménès attend Ramos et Wijnaldum au tournant 

Et l’ancien consultant de Canal + a poursuivi en évoquant deux clés du PSG pour la suite de la saison, Sergio Ramos et Georginio Wijnaldum. L'un est blessé depuis le début de la saison tandis que le second, capitaine des Pays-Bas, connait une adaptation délicate. « C’est un mauvais choix de Pochettino, un de plus. Il pourrait jouer à trois derrière si Sergio Ramos est en état de marche, le sera-t-il un jour ? C’est une vraie question. Si dans les semaines qui arrivent, on récupère le Wijnaldum de Liverpool, la donne pourrait changer. Mais il faut arrêter avec la direction qui réclame des trucs, c’est de l’ordre du fantasme » a fait savoir Pierre Ménès, détruisant ainsi les théories notamment lancées par Daniel Riolo. Sur RMC dimanche soir après le match nul entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain, le consultant de l’After Foot en avait remis une couche avec les ordres du Qatar envers ses entraîneurs successifs.

« Cela ne sert à rien de parler de l’entraîneur du PSG. Il faut arrêter, ce n’est plus possible de taper sur le coach sans comprendre quels sont les problèmes dans ce club. Ça devient ridicule. Pochettino n’est pas le vrai problème du PSG. Les joueurs se cachent derrière le coach, ils échappent aux critiques. Alors que certains mecs dans cette équipe sont honteux. Neymar est une honte pour le football, comme Verratti. Ces mecs qui sortent et qui font n’importe quoi, ils ne respectent pas la base d’un sportif de haut niveau. Les joueurs ne respectent même pas les supporters » avait notamment lancé Daniel Riolo, qui en veut davantage à la direction et à certains joueurs dont Neymar et Marco Verratti. Chacun en prend donc pour son grade au PSG et Pierre Ménès semble lui avoir pris davantage Mauricio Pochettino pour cible en raison de certains choix douteux ces dernières semaines.