PSG : Le médecin du Brésil détruit une rumeur bidon sur Neymar

PSG : Le médecin du Brésil détruit une rumeur bidon sur Neymar

Photo Icon Sport

Cela fera bientôt trois semaines que Neymar a été opéré au Brésil suite à sa blessure avec le Paris Saint-Germain et il faudra attendre encore autant de temps avant d'avoir un premier avis sur la récupération de la star brésilienne. Mais ce mercredi, dans les colonnes de L'Equipe, le médecin de l'équipe du Brésil, qui suit Neymar au quotidien, tord le cou à une rumeur qui circule depuis que l'attaquant s'est blessé contre l'OM, à savoir qu'il y aurait une énorme divergence entre lui et le médecin du Paris Saint-Germain.

Pour Rodrigo Lasmar, tout ce qui s'est dit sur ce sujet est totalement bidon. « S’il y a une rupture avec Eric Rolland, le docteur du PSG ? Pas du tout ! Notre relation avec le docteur Rolland est très bonne et elle ne date pas d’hier. Ça fait très longtemps que nous nous connaissons. Au fil des ans, nous avons développé une relation professionnelle, mais aussi amicale. Avant la blessure de Neymar, il n’y a jamais eu le moindre problème ou malentendu avec le PSG. Et j’insiste, car c’est important, il n’y a jamais eu au cours de cet épisode la moindre divergence entre la Fédération brésilienne et le PSG ! Depuis le premier jour, nous avons été sur la même longueur d’onde concernant le diagnostic et le traitement qu’il fallait suivre. Il y a eu une totale harmonie entre nous. Quand les histoires de désaccord sont sorties dans la presse, cela nous a surpris, mais il s’agit seulement de rumeurs et de spéculations. Éric Rolland est un ami, on se parle tout le temps, y compris depuis l’opération. De tous les clubs européens, le PSG est même le club avec lequel nous entretenons les meilleures relations, prévient le médecin de l’équipe du Brésil, qui explique pourquoi le diagnostic sur la blessure de Neymar a semblé différent entre Paris et le Brésil. Au Brésil, quand on parle de fracture, ça englobe le terme de fissure. C’est la même chose. Depuis les premiers examens, nous avons été en accord avec le PSG sur le diagnostic. Ce qu’ils considèrent être une fissure, nous le qualifions de fracture. On parle de la même chose. »