PSG : La contre-attaque d’Al-Khelaïfi contre Tebas !

PSG : La contre-attaque d’Al-Khelaïfi contre Tebas !

Icon Sport

Toujours aussi critique envers le Paris Saint-Germain et son président Nasser Al-Khelaïfi, Javier Tebas se plaignait d’un non-paiement de beIN Media Group à la Liga. Poursuivi en justice, le patron de la chaîne a finalement versé le montant prévu et a décidé de contre-attaquer devant les tribunaux.

Javier Tebas ne pouvait pas manquer cette occasion. Toujours prêt à critiquer le Paris Saint-Germain et sa politique, le président de la Liga a dénoncé le non-paiement de beIN Media Group, dirigé par Nasser Al-Khelaïfi. « Les seuls qu'ils n'ont pas payés, sans excuse et sans raison, c'est nous, affirmait l’Espagnol dans L’Equipe. J'imagine qu'ils le font en se disant : "Comme tu te comportes mal avec nous, Javier, que tu agis comme un mauvais garçon et que tu critiques le PSG, on arrête de te payer." »

« Je ne peux pas en être sûr, mais c'est ce que je pense, avait-il insisté. Depuis le 15 août, ils nous doivent 50 M€. Ils nous devaient 60 M€ et ils en ont payé 10. » Difficile de dire s’il s’agit d’une coïncidence. En tout cas, au lendemain de la publication de cet entretien mercredi, la Liga a finalement reçu le versement attendu depuis mi-août. BeIN Media Groupe confirme au quotidien sportif « qu'il a honoré ses dernières obligations envers La Liga - comme prévu, et conformément à la relation de confiance de beIN avec tous nos partenaires depuis des décennies. »

Tebas également poursuivi en justice

Au passage, le groupe qatari précise que le montant dû « était de 38 M€ (et non de 50 M€) selon les modalités du contrat » et qu’il « engage également des poursuites judiciaires contre la Liga pour violation des normes professionnelles les plus élémentaires » et pour « abus de confiance ». Il est aussi reproché à Javier Tebas sa petite guéguerre personnelle contre Nasser Al-Khelaïfi qu’il ne cesse de tacler publiquement depuis des mois.

« Il est regrettable que le président de La Liga, semaine après semaine, poursuive des querelles personnelles désordonnées et des attaques publiques contre des partenaires et des parties prenantes, avant les intérêts des clubs espagnols et du football espagnol. Tout cela, à un moment où la Liga a plus que jamais besoin d'un bon leadership et de partenariats solides », a communiqué beIN Media Group, dont le président Nasser Al-Khelaïfi semble prêt à répondre à toutes les attaques de son ennemi.