PSG : Fêtes à gogo et dérapages, ce club est ingérable !

PSG : Fêtes à gogo et dérapages, ce club est ingérable !

Icon Sport

Le PSG joue un match important ce mercredi contre Manchester City au moment où l'avenir de Mauricio Pochettino est loin d'être clair. Mais Paris suscite encore des doutes sur sa gestion.

La préparation du déplacement parisien à l’Etihad Stadium pour la rencontre de Ligue des champions face à la formation de Pep Guardiola s’est déroulée dans une drôle d’ambiance. Car c’est évidemment l’avenir de Mauricio Pochettino qui a focalisé toutes les attentions, l’entraîneur argentin semblant avoir clairement choisi de rejoindre Manchester United, que ce soit à court ou moyen terme. La gestion du dossier par les dirigeants du PSG laisse encore penser que pour une énième fois le club de la capitale va changer de manager dans les prochaines semaines ou les prochains mois. Depuis que Paris a été racheté par Qatar Sport Investments, les saisons se suivent et les entraîneurs se succèdent sans jamais trouver celui qui sera capable de gérer un effectif qui empile les stars du football. Un an après Thomas Tuchel, Mauricio Pochettino est décidé à abandonner après moins d’un an.

Icardi, Herrera, Neymar, les joueurs du PSG font n'importe quoi

Cette situation récurrente témoigne surtout d’un souci très clair au sein de la hiérarchie du Paris Saint-Germain. En effet, même si Nasser Al-Khelaifi ne couve plus les joueurs autant que dans le passé, on se souvient de l’affaire entre Laurent Blanc et Serge Aurier, le président qatari du club de la capitale est incapable de remettre de l’ordre dans la baraque, et tout est permis pour le vestiaire du PSG. Pour Dominique Sévérac, il est clair que le leader de la Ligue 1 est trop permissif avec ses joueurs et que les entraîneurs qui se succèdent se heurtent toujours au même problème. « Ces dernières semaines, le feuilleton très embarrassant des amours contrariées de Mauro Icardi et sa femme Wanda Nara ont obligé le club à se passer des services de l’attaquant pour un match de Ligue des champions. Ander Herrera, lui, vient de se faire agresser dans le Bois de Boulogne à un feu rouge (...) Sans compter les soirées parfois achevées à l’aube d’une partie fêtarde du groupe sur lesquelles ni l’entraîneur ni les dirigeants n’ont de prise », constate le journaliste du Parisien, qui n'évoque pas non plus la fête de Neymar au Brésil alors que le joueur était censé préparer le déplacement en Argentine. Et pour étayer cela, Mauricio Pochettino aura probablement moyennement apprécié de voir que Mauro Icardi, présent dans son groupe, avait pris la peine de faire une apparition enregistrée dans une émission confidence de Wanda Nara diffusée mardi soir. De quoi démontrer que l'attaquant argentin n'a pas vraiment la tête au PSG.