PSG : Cet ancien Red Devil l’avoue, il avait sous-estimé Paris

PSG : Cet ancien Red Devil l’avoue, il avait sous-estimé Paris

Photo Icon Sport

Invaincu sous les ordres d’Ole Gunnar Solskjaer, Manchester United a concédé une défaite logique face au Paris Saint-Germain (0-2) mardi.

Malgré leurs individualités offensives, les Red Devils n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les Parisiens dans ce huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Preuve que les absences sur blessure de Neymar et d’Edinson Cavani n’ont pas tant affecté le PSG. Contrairement à ce qu’imaginait Mikaël Silvestre, surpris par le résultat et le contenu de la rencontre.

« Honnêtement, oui. Car au-delà du score, il y a aussi la manière. Même s’il y a un but sur corner, dans le jeu, Paris a eu beaucoup d’occasions. Il n’y a rien à dire, a estimé l’ancien défenseur mancunien dans le quotidien Le Parisien. Les Red Devils ont été inoffensifs, il suffit de compter les arrêts de Buffon… Aucun ! Ce qui ressort de cette rencontre, c’est la maîtrise parisienne. Les débats étaient plutôt équilibrés jusqu’à la mi-temps tant que Lingard et Martial étaient sur le terrain. »

Silvestre a vu un prétendant au titre

« Après, Manchester n’a pas créé de danger et Paris n’a plus jamais reculé. Ils ont pris l’ascendant sur le match et ne l’ont plus jamais perdu, a résumé le Français. On sent une équipe qui arrive à maturité. Tu peux sortir Neymar et Cavani et voir qu’il y a un groupe qui maîtrise ce genre de rendez-vous. Ce n’était pas un grand Manchester United non plus. Il faut relativiser un peu. Je ne dis pas que Paris a fait un exploit mais ils ont montré qu’ils étaient des prétendants pour cette Ligue des Champions. »

Notamment grâce à la qualité de leurs milieux, dont les deux joueurs clés choisis par Silvestre. « Marquinhos et Draxler, a-t-il cité. Paris a vraiment dominé la bataille du milieu de terrain et c’est surtout grâce à eux. Marquinhos a totalement éteint Pogba et Draxler a eu la capacité à se positionner entre les lignes et à garder le ballon. Il a joué juste tout au long de la rencontre. » Difficile de sortir un ou deux Parisiens du lot tant la prestation collective du PSG était aboutie.