PSG : Cazarre déteste l'OM, mais a la haine envers l'OL

PSG : Cazarre déteste l'OM, mais a la haine envers l'OL

Photo Icon Sport

À l'occasion de la sortie de son livre « I want to foot you », Julien Cazarre est revenu sur la fameuse remontada subie par le PSG à Barcelone, et sur sa haine amicale des supporters marseillais, alors que tout le monde préfère en voulait à l'OL.

Depuis plusieurs années, Julien Cazarre amuse la galerie avec beaucoup d'humour sur Canal+, et notamment sur J+1 le dimanche soir. En dehors de sa vie professionnelle, le trublion du foot français est un fervent supporter du Paris Saint-Germain. Dans son nouvel ouvrage, Cazarre n'a donc pas pu s'empêcher d'aborder son club de cœur... avec en point d'orgue la fameuse remontada contre le Barça, qu'il n'est pas prêt d'oublier sachant qu'il l'a vécu sur place.

« Là, avec la remontada, le PSG a bien mérité une bonne branlée. Ça fait du bien de revenir dessus pour exorciser tout ça. J'étais au Camp Nou en plus, dans le kop parisien. C'était mon premier déplacement avec le kop, et ben je ne me suis pas planté. Quand tu as vécu ça, tu as besoin d'en parler, d’extérioriser... Faut que ça sorte. Quand le mec dit qu'il a vécu la remontada, tout le monde se sent obligé d'aller le voir pour lui dire qu'il a vécu quelque chose de dur. On ne peut pas faire pire franchement... L'OM ? Comme tout supporter du PSG de plus de 40 ans, j’aime plus les Marseillais que quand j’en avais 20. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, je les déteste avec amour. Aujourd’hui, Paris et Marseille, on se déteste avec amour. La haine viscérale s’est plus dirigée vers Lyon. Entre Paris et Marseille, il y a une haine nostalgique. On ne va pas se mentir, aujourd’hui tu ne peux plus chambrer un Marseillais avec l’équipe que tu as à Paris. Tu risques juste de te faire chambrer s’ils te battent… », a balancé, sur le site Canal-Supporters, un Cazarre toujours aussi taquin, qui en profite donc pour glisser un petit tacle à ses meilleurs ennemis marseillais, avec qui il a réussi à trouver un ennemi commun.