PSG : Baisse des salaires, le Qatar et les stars discutent (enfin)

PSG : Baisse des salaires, le Qatar et les stars discutent (enfin)

Photo Icon Sport

Deux mois après l’arrêt officiel des compétitions, les joueurs du PSG n’ont toujours pas trouvé d’accord avec leur direction au sujet de la baisse des salaires.

Au Real Madrid, à la Juventus Turin ou encore à Barcelone, il n’a suffi que de quelques jours pour que les joueurs acceptent une offre de leur direction afin de baisser les salaires en cette période de crise. En France, cela patine totalement à l’image de ce qui se passe à Marseille ou au PSG. La semaine dernière, L’Equipe dévoilait notamment que les négociations étaient à l’arrêt entre Nasser Al-Khelaïfi et Thiago Silva, capitaine et donc représentant des joueurs. L’image renvoyée par les joueurs parisiens est évidemment déplorable, ce que Marquinhos et plusieurs de ses coéquipiers souhaitent vite réparer selon Paris-United.

Le média indique que dans un premier temps, les joueurs du Paris Saint-Germain souhaitaient reverser une partie de leur salaire à des associations caritatives. La proposition partait d’un bon sentiment, mais elle a été catégoriquement refusée par Nasser Al-Khelaïfi, pour une raison très simple. Le PSG souhaite que les joueurs renoncent purement et simplement à une partie de leurs émoluments. C’est pour cela que les négociations bloquent, mais le média affirme que le vice-capitaine Marquinhos a pris les choses en mains afin de trouver un accord satisfaisant pour toutes les parties. « Plus impliqué ces derniers jours » selon le média spécialisé dans l’actualité du Paris Saint-Germain, l'ancien roc de la Roma veut néanmoins savoir à qui cet argent économisé sera destiné. Une chose est en tout cas certaine, les champions de France 2020 sont réellement motivés à l’idée de faire un geste, ce qui prouverait leur bonne foi. Il est toutefois dommageable de constater que cela puisse prendre autant de temps alors que la crise du Covid-19 a d’ores et déjà sévèrement touché les clubs de Ligue 1.