PSG : Aréola titulaire, Trapp out, BRP exige d'Emery qu'il se mouille !

PSG : Aréola titulaire, Trapp out, BRP exige d'Emery qu'il se mouille !

Photo Icon Sport

Ce sera le choix le plus observé samedi soir côté Paris Saint-Germain à l'occasion du Trophée des champions contre l'OL, Unai Emery va-t-il aligner Kevin Trapp ou Alphonse Aréola dans les buts parisiens ? Car durant la phase de préparation, le nouvel entraîneur du PSG a fait jouer à tour de rôle les deux gardiens de but et il a clairement fait savoir que son choix n'était pas encore fait. Et ce mardi, sur son blog, Bruno Roger-Petit demande à Emery de faire du portier français le numéro 1 parisien, histoire de montrer qu'il était décidé à faire bouger les lignes.

« Désigner le titulaire dans les buts d'un club tel que le PSG, c'est un aller sans retour. Ni assurance, ni rassurance. Que l'on installe le "wrong man at the right place", et c'est la catastrophe garantie. L'an passé, Laurent Blanc avait choisir de faire confiance à Kevin Trapp. Il en a été bien attrapé. Les défenseurs de celui qui n'a même pas été appelé pour jouer les suppléants de luxe à l'Euro, derrière Manuel Neuer, n'ont jamais pu disposer des arguments qui auraient pu valider le choix de Laurent Blanc. Pour une kyrielle de bourdes diverses et avariés (remember Bordeaux, le Real, etc) les avocats de l'Allemand mettent en avant l'arrêt réflexe de la main, accompli face au match aller contre Chelsea, sur une tête de Diego Costa. C'est tout. Et c'est bien peu, en vérité. Les promoteurs de l'Allemand sont assez farce et à Trapp (…) L'histoire du PSG est riche de ces gardiens que l'on annonçait géants et qui se sont révélés nains. Bernard, Revault, Casagrande, Edel…(…)  Aréola revient auréolé de trois saisons passés à voyager. Lens, Bastia et Villareal. Partout, il a montré qu'il était l'avenir des gardiens de buts à la française. Y compris avec les équipes de France de jeunes. A 23 ans, il est évident, patent qu'il est temps pour lui de plonger dans le grand bain du PSG. C'est maintenant ou jamais. Et un entraineur de la trempe d'Emery ne peut pas ne pas le savoir (…) Emery oserait-il une solution à la Real 2014 ou à la Barça 2015, le titulaire en championnat n'étant pas le titulaire en Ligue des Champions ? "Wait and see" comme le répétait Mortimer à Blake (et réciproquement). Ce premier choix, crucial, en dira pourtant beaucoup sur la vérité d'Emery. Et ses ambitions. L'ambition, c'est Aréola. La démission, c'est Trapp. Ce qui revient à dire que s'il est ambitieux, Emery choisira Aréola », prévient Bruno Roger-Petit, qui aura, comme tout le monde, la réponse à sa question samedi vers 20 heures.