PSG : Anigo accuse Emery de maltraiter Ben Arfa

PSG : Anigo accuse Emery de maltraiter Ben Arfa

Photo Icon Sport

Joueur convoité ouvertement par Nasser Al-Khelaifi, Hatem Ben Arfa a rejoint le Paris Saint-Germain lors du dernier mercato. Mais les débuts de l'ancien niçois sous le maillot du PSG sont très laborieux et cela a encore été le cas contre Saint-Etienne. Alors que les supporters commencent à s'impatienter, et que le nouvel entraîneur du club de la capitale l'a un peu secoué cette semaine en conférence, Hatem Ben Arfa est bien conscient que le Paris Saint-Germain n'aura pas une patience éternelle. Mais sur le site de France-Football, José Anigo espère tout de même qu'une vraie chance sera laissée à Ben Arfa, l'ancien coach et directeur sportif de l'OM estimant qu'Unai Emery était peut-être trop féroce avec un joueur qui a besoin de confiance.

« Hatem a-t-il fait le bon choix ? J'entends et je lis ça en permanence. Pour moi, c'est un choix risqué. D’abord parce qu'il sort d'une saison exceptionnelle avec Nice et qu’il devra confirmer au Paris Saint-Germain au milieu d’une pléiade de stars. Et puis, dès le départ, son coach Unai Emery ne l’a pas ménagé. Et là, en conférence de presse, il pointe du doigt son implication défensive et son apport collectif. Or, Hatem est un joueur de grand talent mais fait de fulgurances et d’actions assez individuelles. Alors, le faire changer à son âge me paraît difficile. Claude Puel a su en faire son leader technique et a fonctionné à l'affectif avec lui, ce qui marche toujours avec ce genre de surdoué (…) Alors, pour notre régal personnel et pour les amoureux du spectacle, j'espère qu’Hatem trouvera une place dans l'organisation mise en place par le coach basque. Mais ce qui me gêne un peu, c'est qu’en prenant ce genre de joueur que tout le monde connaît, comment peut-on découvrir seulement maintenant certains de ses défauts ? (…)L’avenir très proche va vite nous montrer si le choix de carrière d’Hatem Ben Arfa est le bon. Je lui souhaite de réussir enfin dans un grand club », explique José Anigo, convaincu que l’international tricolore réussira à tordre le cou à cette réputation de joueur incapable de s’installer durablement au plus haut niveau.