PSG : Al-Khelaïfi et Thiago Silva, c'est l'intox ou le botox ?

PSG : Al-Khelaïfi et Thiago Silva, c'est l'intox ou le botox ?

Photo Icon Sport

Comme cela est le cas depuis son arrivée au Paris Saint-Germain en 2012, Thiago Silva est le patron défensif de la formation de Thomas Tuchel. Et peut-être encore plus que jamais cette saison.

À 35 ans, O Monstro enchaîne effectivement les grandes prestations, que ce soit en Ligue des Champions ou en Ligue 1. Malgré tout, son exercice 2019-2020 sera avant tout jugé sur sa phase finale en C1, là où le PSG s’est délité les saisons passées avec un capitaine aux abois. C’est donc à ce moment-là, quand Paris retrouvera les huitièmes de finale de la Champions, que l'international brésilien jouera son avenir dans la capitale. En fin de contrat en juin prochain, Thiago Silva n’a pas encore reçu de proposition de prolongation. Ce qui l'embête un peu, même si Leonardo souhaite faire les choses dans l’ordre.

« J’ai fait un début de saison magnifique, je suis content. Quand tu as la confiance de tout le monde, tu fais des choses incroyables, je me sens très bien, mais pour l’instant on doit attendre pour la suite. Ma longévité ? C’est le travail. J’ai 35 ans, mais je me sens comme quand j’avais 30-31 ans, je joue à un poste magnifique, tu lis et tu comprends tout de suite l’adversaire. Avoir de l’expérience, c’est magnifique. Il doit se passer beaucoup de temps pour avoir cette expérience. Mon après carrière ? Je commence à penser à ce que je vais faire après. Directeur sportif, ce n’est pas moi. Entraîneur peut-être, je me sens proche du terrain, j’essaye d’organiser, je serai peut-être entraîneur, mais pas tout de suite. Je peux encore beaucoup aider le PSG. Paris ? Je me sens Parisien, mes enfants ont grandi ici. C’est la deuxième maison ici, après Rio. J’espère pouvoir rester encore », a expliqué, sur beIN Sports, le meilleur joueur de la L1 en novembre, qui veut absolument finir sa carrière de joueur au PSG, alors que son nom circule actuellement en Turquie...