PSG : Accusé Paris levez-vous, L'Equipe ne lâche rien

PSG : Accusé Paris levez-vous, L'Equipe ne lâche rien

Photo Icon Sport

Ce lundi encore, le quotidien sportif n'a pas été autorisé à accéder à la conférence de presse de Thomas Tuchel, ce qui n'a pas empêché les autres médias d'être présents, la solidarité ne semblant pas réellement de mise face à ce choix du Paris Saint-Germain. Il est vrai que dans son éditorial du jour, Vincent Duluc n'avait pas été tendre avec le PSG, ce qui forcément n'aide pas au dialogue entre le Paris SG et L'Equipe. Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur écrivait Beaumarchais, le Paris Saint-Germain ne pense visiblement pas la même chose.

Car l'édito de VD n'est tout de même pas aussi terrible que cela. « Au bout d’une semaine où le ciel et toute la foudre du monde sont tombés sur la tête du PSG, où Emery a réussi ce que Tuchel a échoué à faire, battre Manchester United, où Kimpembe a tenté de sauver ses fesses tout seul dans une communication qui montre combien le PSG ne maîtrise rien dans ce domaine, et surtout pas ses joueurs, la L1 a baigné, ce week-end, dans le léger flou d’un sursis fragile. Demain soir, à Dijon, Paris redeviendra une équipe de L1 ; pour l’instant, il est un grand battu de Ligue des champions, l’un des plus grands perdants de l’histoire, mais de celle des 8es de finale. Avec sa manière d’assommer le championnat mais de ne plus voir le printemps européen, il ne rend pas service à grand monde, et surtout pas au football français, mais on pourra objecter qu’il n’est pas là pour ça. Du coup, il va faire ce qu’il est réticent à accepter en L1 : laisser un peu d’espace aux autres. Notamment à l’OL et à Rennes, qui se rendront à Barcelone et à Arsenal, cette semaine », écrit le journaliste de l'Equipe. Difficile de lui donner tort à 100%.