Nasser Al-Khelaifi, seul survivant du grand ménage au PSG ?

Nasser Al-Khelaifi, seul survivant du grand ménage au PSG ?

Icon Sport

Le PSG vit une saison bien trop décevante pour que le club laisse l'organigramme inchangé la saison prochaine. Des têtes vont tomber mais Nasser Al-Khelaifi en poste depuis 2011 devrait rester selon le journaliste Stéphane Bitton.

Les échecs des semaines précédentes ont été trop cinglants pour en rester là au PSG. Pas de coupe de France, une élimination encore frustrante en ligue des champions, un championnat indigeste au niveau du jeu et de certains matches. Le constat est là, le PSG est arrivé au bout d'un cycle et a besoin d'un souffle nouveau jusque dans les hautes sphères du club. L'effectif sera renouvelé, l'entraîneur Mauricio Pochettino n'est pas du tout assuré de rester en poste et dans les coulisses certains sont sur un siège éjectable. C'est le cas de Leonardo que l'on annonce mis à la porte du club dans les prochaines semaines. Le coup de balai a commencé à Paris.

Nasser Al-Khelaifi est intouchable selon Stéphane Bitton

Pour pouvoir enfin assumer ses ambitions de gagner un jour la ligue des champions, le PSG doit changer quelque chose et même beaucoup de choses. Les têtes vont donc tomber à de nombreux niveaux au sein du club pour modifier la trajectoire d'un club qui répète les mêmes erreurs depuis l'arrivée de QSI en 2011. On pourrait penser que l'homme le plus important de cette organisation soit lui aussi menacé mais le président Nasser Al-Khelaifi, en poste depuis onze ans, devrait rester. C'est en tout cas l'analyse de Stéphane Bitton, grand suiveur du PSG, dans sa chronique sur France Bleu Paris.

« Ce n’est un secret pour personne, le PSG va devoir modifier beaucoup de choses après sa saison manquée. Élimination sans saveur en coupe de France face à Nice avant le cataclysme de Bernabéu contre le Real Madrid de Karim Benzema. Le dixième titre de champion de France qui se profile à l’horizon ne changera rien et on attendait tellement plus et mieux de ce Paris Saint-Germain cette saison. Des changements inévitables ? Oui et à tous les niveaux du club », indique t-il avant de préciser au cas par cas.

« Le président semble intouchable, pourtant c’est de lui que tout part normalement. Mais ça devrait vraiment bouger dans les autres secteurs, du directeur sportif aux joueurs en passant par l’entraîneur, histoire surtout de montrer aux observateurs et supporters qu’au PSG on retient de ses erreurs (…) On va patienter, les dossiers chauds seront traités au début du mois prochain. Le diction dit : « en mai, fais ce qu’il te plaît », les dirigeants vont aussi faire ce qu’ils leur plaît », conclut-il. Les entraîneurs passent, les directeurs sportifs aussi mais le président reste bien accroché à son poste. Le futur dira si ce n'est pas là le principal problème du PSG.