Luis Campos entraîneur du PSG, Galtier se couche !

Luis Campos entraîneur du PSG, Galtier se couche !

Icon Sport

Ce dimanche en Ligue 1, le PSG s'est imposé face au LOSC (4-3) au bout du temps additionnel. Certaines attitudes côté parisien ne rassurent pas vraiment...

Le PSG est miraculé. Face au LOSC ce dimanche, les champions de France sont passés par toutes les émotions pour finalement s'imposer grâce à un coup franc direct de Leo Messi au bout du temps additionnel. Christophe Galtier, dont le poste était plus que menacé, va donc sans doute pouvoir souffler un peu. D'autant que l'atmosphère était assez insolite pour lui ce dimanche au Parc des Princes. Car quand le PSG a été mené au score par les Dogues sur le score de 3 buts à 2, Luis Campos est descendu sur la pelouse, juste à côté de lui. Fou de rage après le penalty généreux donné au LOSC pour l'égalisation à 2-2, le Portugais a passé la seconde période à pourrir l'arbitre et ses assesseurs. Une attitude que en dit long pour certains observateurs.

Grand n'importe quoi au PSG ? 

Sur son compte Twitter, Hadrien Grenier, gêné par le comportement de Luis Campos, a notamment indiqué : « Quel que soit le score à la fin du match, il faut considérer ce match comme une défaite dans la réaction au sein de la direction. On tient grâce à des exploits individuels, Mbappé. Et en plus Campos gratte des prérogatives de fonction à Galtier ». Reste à savoir ce qu'il en sera dans les prochaines heures, même si le duo Galtier-Campos, bien que fragilisé, devrait rester en poste, au moins jusqu'au 8 mars prochain et la rencontre retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions sur la pelouse du Bayern Munich. A noter que devant la presse, Galtier n'a pas trouvé, publiquement en tout cas, l'attitude du conseiller sportif trop gênante : « Evidemment qu'il y a des images qui circulent. Mais Luis est un passionné, un compétiteur. Et ça dénote une grande envie de réussir de manière collective. Luis fait partie de l'encadrement technique et sportif, ça ne me pose aucun problème puisqu'il n'y a pas d'intervention sur un plan technico-tactique. Il y a la passion. La passion.»