Lionel Messi, le sauveur de Pochettino au PSG ?

Lionel Messi, le sauveur de Pochettino au PSG ?

Messi, Neymar et Mbappé. Ce mercredi soir au Moustoir il n’y en aura qu’un pour aider le PSG à bien finir l’année. 

Le Brésilien est blessé, et le Français est suspendu. Lionel Messi sera donc le leader d’une attaque où il devrait retrouver ses compatriote Mauro Icardi et Angel Di Maria. Vu le visage affiché par l’ancien barcelonais depuis le début de la saison, ce rendez-vous à Lorient sera donc scruté de près, à savoir si le récent septuple Ballon d’Or prendra le jeu à son compte et emmènera le PSG vers une victoire qui lui est nécessaire pour bien terminer l’année chez un relégable. Surtout que le Paris SG a quelques difficultés en Bretagne ces derniers temps, entre sa défaite à Rennes (2-0) ou celle concédée à Lorient en début d’année, pour la première défaite de l’ère Pochettino (3-2).

Pochettino ne veut pas faire une Tuchel

Autant dire que, encore plus que d’habitude, le PSG sera attendu dans le Morbihan. Avec le seul Lionel Messi en tête d’affiche, et peut-être un Sergio Ramos capable enfin d’enchainer deux matchs, le Paris SG va tout de même devoir finir sur une bonne note, pour éviter de mettre Mauricio Pochettino dans la situation d’un Thomas Tuchel il y a un an. C’est ce que souligne Stéphane Bianchi, journaliste au Parisien, et pour qui l’impression donnée lors de ce dernier match peut valoir son pesant d’or.  

Le PSG doit bien boucler l'année 2021

« Car aux premières heures de l’hiver, à quelques jours du réveillon et de la date anniversaire de l’éviction de Thomas Tuchel, boucler l’année sur une nouvelle impression d’inachevé, voire d’imparfait, n’offrirait pas de caractère apaisant et régénérant à cette trop courte trêve hivernale. Pour balayer les doutes, chasser les spectres et partir en vacances l’esprit libre, Paris se devra, faute toujours de savoir séduire, au moins de ne pas se louper à Lorient », explique ainsi le journaliste, persuadé qu’un Lionel Messi inspiré pourrait faire beaucoup de bien à un PSG qui a encore besoin de convaincre. Et un Mauricio Pochettino qui a envie de passer des fêtes un peu plus sereinement avec la menace Zidane qui plane toujours.