ASSE : St-Etienne prêt à payer pour que Ruffier parte

ASSE : St-Etienne prêt à payer pour que Ruffier parte

Photo Icon Sport

Désormais écarté du groupe de Claude Puel, Stéphane Ruffier ne dirait plus non à un départ de l'AS Saint-Etienne. Mais à certaines conditions.

Si Nicolas Anelka est arrivé ce mercredi sur Netflix, Stéphane Ruffier donne du grain à moudre à une prochaine série sur la plateforme américaine. Après des soubresauts au début de l’année, la relation entre l’expérimenté gardien de but et l’AS Saint-Etienne a tourné au carnage à l’heure de la reprise du football en France. D’abord promis à un licenciement brutal, pour un retard à l’entraînement, Stéphane Ruffier avait été empêché d’entrer à l’Etrat par un huissier. Une semaine plus tard, après un entretien avec ses employeurs, alors qu’on attendait son limogeage, Stéphane Ruffier était sanctionné pour seulement une semaine. Mais cette fois c’est le portier stéphanois qui a repris les commandes du feuilleton en annonçant à Claude Puel qu’il refusait d’être la doublure de Jessy Moulin, ce qui lui vaut une mise à l’écart plutôt logique du groupe.

Cependant, du côté de l’ASSE, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo sont conscients que durant sa dernière année de contrat Stéphane Ruffier sera donc payé pour ne pas jouer. Et à 4ME par an brut, cela fait cher du spectateur à Geoffroy-Guichard. Alors, du côté des Verts, on serait prêt à payer une partie du salaire de Ruffier s’il se trouve un nouveau club. Car si dans un premier temps le gardien de but de 33 ans refusait l’idée de quitter les Verts, cela ne serait plus le cas affirme RMC. Alors, grâce à cette possible prise en charge d'une partie son salaire par l’AS Saint-Etienne, Stéphane Ruffier va probablement voir s’ouvrir d’autres portes que celles de clubs turcs. Un deal gagnant-gagnant semble possible.