OL : Ratcliffe c'est pas le Qatar, Aulas applaudit ce nouveau riche de la L1

OL : Ratcliffe c'est pas le Qatar, Aulas applaudit ce nouveau riche de la L1

Photo Icon Sport

Farouchement opposé au PSG depuis l’arrivée du Qatar à sa tête en 2011, Jean-Michel Aulas n’a jamais manqué de rappeler qu’il s’agissait pour lui d’une concurrence déloyale, sachant qu’un Etat entier alimentait financièrement le club de la capitale pour lui permettre de dominer facilement la Ligue 1. Derrière, l’OL travaille d’arrache pied pour combler l’écart avec ses moyens et demeure souvent perçu comme le plus solide concurrent du club de la capitale. Pendant ce temps-là, d’autres formations de Ligue 1 changent de mains, comme Bordeaux, Marseille ou Lille ces dernières années. Mais avec l’arrivée du milliardaire anglais Jim Ratcliffe et sa société INEOS, l’OGC Nice pourrait bien afficher une ambition nouvelle sur la Riviera. Pas de quoi faire peur à Jean-Michel Aulas qui se félicite de cet argent « propre » qui débarque dans le championnat de France.

« J’imagine que l’ambition de Jim Ratcliffe est de venir concurrencer le PSG et donc de changer l’ordre des priorités du Championnat... Le fait qu’Ineos soit le propriétaire du club protège, me semble-t-il, les autres investisseurs de la L 1 des dérives propres aux investissements d’État qui ne respectent aucune règle économique de concurrence loyale... Bienvenue donc à Ineos, même si ce sera plus rude encore, surtout pour ceux qui ne respecteront pas les règles de concurrence », a prévenu le président de l’Olympique Lyonnais dans les colonnes de L’Equipe.