OL : Pierre Ménès colle une pression d'enfer à Rudi Garcia

OL : Pierre Ménès colle une pression d'enfer à Rudi Garcia

Photo Icon Sport

Mardi soir, Rudi Garcia a atteint son premier objectif de la saison avec l’Olympique Lyonnais en qualifiant le club rhodanien pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Néanmoins, ce match nul obtenu au Groupama Stadium face à Leipzig tient plus du miracle qu’autre chose, de l’avis quasiment unanime des observateurs mais également des supporters. Malgré une légère amélioration des résultats, il semble assez évident que l’Olympique Lyonnais n’a pas progressé dans le jeu depuis la venue de l’ancien Marseillais. Et cela commence à devenir réellement alarmant aux yeux de Pierre Ménès, lequel a mis la pression à Rudi Garcia sur son blog en expliquant qu’il allait falloir rapidement apercevoir des progrès. Sans quoi les huitièmes de finale de la C1 seront une boucherie pour l’OL…

« Cette qualification est une bonne nouvelle vu le marasme dans lequel ont plongé les clubs français (à l’exception du PSG) en Coupe d’Europe cette saison. C’est quand même bien d’avoir deux clubs qualifiés. Il n’empêche que c’est un match non abouti de plus de la part des Rhodaniens, qui soulève une nouvelle fois des questions. Comment Tete a-t-il pu passer 90 minutes sur le terrain ? Comment Tousart peut-il être titulaire ? Pourquoi Reine-Adélaïde est-il aussi régulièrement sur banc ? Et la plus importante de toutes : comment expliquer ce manque total de fond de jeu ? » s’est interrogé Pierre Ménès avant de conclure. « Beaucoup de choses ne vont pas dans cette équipe. Garcia a passé le cut avec cette qualification, sans être très brillant avec au final deux défaites et un nul en quatre matchs. On n’oubliera pas que Sylvinho avait fait une partie du boulot en prenant quatre points lors des deux premiers matchs. Tout est à faire pour le technicien lyonnais avec cette équipe et il va falloir qu’elle progresse en vue de la deuxième partie de saison Faute de quoi, le huitième de finale aura tous les atours d’une boucherie et ce ne sera pas forcément plus reluisant en championnat ». Un bon moyen de mettre la pression à un coach loin de faire l’unanimité dans le Rhône…