OL : Pierre Ménès a bien ronflé devant Juventus-Lyon

OL : Pierre Ménès a bien ronflé devant Juventus-Lyon

Photo Icon Sport

Pierre Ménès a apprécié la qualification de Lyon pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Un peu moins la manière.

Dans un match opposant une équipe de la Juventus, qui venait d’enchaîner les matchs de compétition, à l’Olympique Lyonnais, qui comptait la seule rencontre face au PSG comme vraie opposition, c’est l’OL qui a raflé la mise. Pour Pierre Ménès, même si la formation de Rudi Garcia a signé un authentique exploit, on était loin d’un match du standing de la Ligue des champions. Mais pour le consultant de Canal+, Memphis Depay et ses coéquipiers n’ont pas usurpé leur qualification et ils ont même le droit de rêver d’un nouvel exploit dans une semaine contre Manchester City lors du Final 8 à Lisbonne. Pierre Ménès ne l’a pas oublié, lors de la précédente édition de la Ligue des champions, l’OL avait sérieusement secoué la formation de Pep Guardiola.

« On ne va pas bouder notre plaisir d’avoir un second club français en quart de finale de Ligue des Champions et d’avoir un club français qui pour la première fois a éliminé la Juve (…) Ceci étant dit, on ne va pas se mentir : c’était un match très pauvre à ce niveau de la compétition.  Alors c’était le deuxième match officiel de l’OL cette saison et le 15e de la Juve. Mais j’avoue que physiquement je n’ai pas vu beaucoup de différence entre les deux équipes, même si en seconde période, Lyon n’a quasiment pas vu la balle. Seulement le jeu de la Juve était trop pauvre et trop dépourvu d’imagination pour pouvoir déstabiliser la défense rhodanienne (...) C’est une belle performance pour les Lyonnais, qui ne retiendront que le résultat et qui auront raison. Maintenant, c’était un match très loin d’être inoubliable de leur part. Il faudra faire beaucoup mieux en quart face à Manchester City (…) Il faudra voir la semaine prochaine mais Lyon qui avait bien enquiquiné l’équipe de Guardiola l’an passé en phase de groupe aura sa carte à jouer », annonce, sur son blog, Pierre Ménès.