OL : Lyon contraint de frapper fort pour éviter une lourde sanction

OL : Lyon contraint de frapper fort pour éviter une lourde sanction

Photo Icon Sport

Afin d'éviter de nouveaux incidents en Europa League, l'OL étant sous la menace d'une interdiction de Coupe d'Europe par l'UEFA depuis la saison passée, le club rhodanien a décidé de réduire très fortement l'affluence du match de jeudi face à l'Atalanta Bergame. Il s'agit pour l'Olympique Lyonnais de pouvoir contrôler l'ensemble des supporters qui ont acheté un ticket, même si pour cela il faudra se contenter de moins de 30.000 spectateurs dans le Groupama Stadium. Et ce mardi, on apprend qu'une même mesure sera prise pour la réception d'Everton. En attendant, du côté des supporters italiens, cela tousse beaucoup, le nombre de places allouées aux fans de l'Atalanta étant limité à 3.000 alors que logiquement ils devraient pouvoir venir à 6.000.

« Nous avons eu beaucoup de demandes venues d’Italie, mais le club a pris la décision pour ce match et le suivant, le 2 novembre contre Everton de ne pas ouvrir la vente au grand public. Si nous l’avions fait, énormément de supporters italiens se seraient retrouvés dans tout le stade et l’on ne pouvait courir de risques à cause de ce sursis », explique, dans Le Progrès, Annie Saladin, responsable de la sécurité de l'Olympique Lyonnais. Pour les supporters de l'OL, il faut être abonné, possesseur d'une carte MyOL ou bien être déjà venu à un match cette saison pour pouvoir acquérir un précieux ticket. C'est hélas le prix à payer afin d'éviter le pire...