OL : Lacazette et Tolisso, alerte générale à Lyon

OL : Lacazette et Tolisso, alerte générale à Lyon

Icon Sport

L’été dernier, l’OL a frappé fort en rapatriant Corentin Tolisso mais également Alexandre Lacazette durant le mercato.

Quelques semaines plus tard, le bilan est contrasté pour les deux recrues phares de l’Olympique Lyonnais. Corentin Tolisso jongle avec les pépins physiques tandis qu’Alexandre Lacazette, toujours en jambes, ne semble pas suffisamment épaulé pour briller dans le collectif de Peter Bosz. Globalement, les supporters de l’OL se sont enflammés lors du mercato estival en voyant revenir, cinq ans plus tard, des joueurs iconiques des années 2010 à Lyon. Mais ces retours sont-ils vraiment de bonnes idées ? Ancien joueur de l’OL entre 1969 à 1976 puis entraîneur au centre de formation, Robert Valette se pose la question. Interrogé par le site Olympique et Lyonnais, il a émis quelques doutes sur la réussite de Corentin Tolisso et d’Alexandre Lacazette chez les Gones cette saison.

Lacazette et Tolisso, sources d'inquiétude à l'OL ?

« Le problème de ce que l’on voit actuellement, c’est que ce serait de la folie de considérer (Alexandre) Lacazette et (Corentin) Tolisso comme s’ils n’étaient pas partis. Ce ne sont pas les mêmes joueurs, ils ont 5 ans de plus, ils ont évolué avec des entraîneurs aux styles de jeu différents et avec d’autres partenaires. Corentin est un bon footballeur, mais là, il est à la peine. Alexandre est obligé de décrocher pour avoir les ballons car devant il n’en a pas. Lorsqu’il avait (Nabil) Fekir derrière lui par exemple, il était performant, là, il est un peu esseulé en pointe. Toutes les recrues sont certainement de bons joueurs, mais ils se retrouvent noyés dans un collectif qui a du mal à se mettre en place. J’ai l’impression qu’on a un peu robotisé les joueurs, c’est-à-dire qu’il y en a peu dans un match qui sont capables de prendre des initiatives » a lancé Robert Valette, inquiet pour l’OL, notamment si Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette ne parviennent pas à porter l’équipe de Peter Bosz. Après les trois défaites contre Lorient, Monaco et le PSG, l’inquiétude est clairement montée d’un cran chez les Gones.