OL : Juninho en a marre de perdre, son idée de génie !

OL : Juninho en a marre de perdre, son idée de génie !

Icon Sport

Pour éviter de subir de nouvelles désillusions comme l’OL en subit depuis le début de saison en Ligue 1, Peter Bosz et Juninho ont décidé de rectifier le tir.

La déroute à Angers (0-3) a provoqué une petite révolution chez les Gones. Si la préparation estivale avait déjà montré des prémices de cette crise, avec un décalage entre les joueurs lyonnais et le nouveau discours de Peter Bosz, le début de saison catastrophique a fini par mettre tous les défauts de l’OL en lumière. La direction sportive a donc saisi cette opportunité, réclamée par Juninho depuis son retour en 2019, mais impossible à mettre en place avec le management de Rudi Garcia, pour faire évoluer les comportements. Désormais, l’état d’esprit est mis au-dessus de tout. La mise à l’écart de Marcelo, pour un mauvais comportement à Angers, l’attestant. Mais au-delà du travail interne sur le vestiaire, Juninho a aussi décidé d’apporter un plus à Lyon en faisant venir des joueurs expérimentés, comme Emerson et Xherdan Shaqiri

« Des joueurs qui comprennent l'exigence du haut niveau »

Une nouvelle stratégie expliquée par le DS. « On veut des joueurs plus matures, qui comprennent l'exigence du haut niveau. Nous devons avoir des joueurs qui n'ont pas le même sentiment lors d'une défaite que lors d'une victoire. On doit apprendre à nos jeunes que chaque match est une opportunité de gagner, car quand c'est fini, c'est trop tard. Tout ce que je dis depuis deux ans, Peter le comprend. C'est vraiment l'état d'esprit qui manquait. Je suis très content de Damien Da Silva, qui a fait un bon match après trois mois sans jouer. Xherdan Shaqiri a aussi cette personnalité, on doit le mettre dans de bonnes conditions. Il pourrait être dans le groupe dès mercredi. Le choix des recrues a été fait sur le talent, mais on a surtout besoin de compétiteurs », a détaillé, sur le site de l’OL, Juninho, qui pense que l’OL ne doit plus recruter des joueurs en devenir, comme cela était le cas avec Florian Maurice.