OL : Aulas moins présent à Lyon, il lâche une bombe

OL : Aulas moins présent à Lyon, il lâche une bombe

Photo Icon Sport

Après une présence quasi permanente sur les réseaux sociaux, Jean-Michel Aulas ne distribue les coups que plus rarement. Un motif sentimental aurait incité le patron de l'OL à s'éloigner un peu.

« Cela ne nous regarde pas », les Inconnus avaient fait de cette expression un classique dans un sketch sur un athlète français dont la vie privée connaissait quelques soubresauts. Mais Edward Jay, journaliste de RMC à Lyon depuis bien des années, a remis ce sujet au goût du jour en dévoilant publiquement que la vie sentimentale de Jean-Michel Aulas était susceptible d’avoir des effets concrets dans la gestion de l’Olympique Lyonnais. L’expérimenté journaliste a lâché tranquillement que le président de l’OL vivait une histoire d'amour qui l’éloignait un peu de son rôle de patron du club rhodanien et que derrière cela n’assurait pas vraiment. Edward Jay estime que le club rhodanien n’arrive pas à se mettre en ordre de bataille suite à ce choix tout à faire légitime de Jean-Michel Aulas.

« À l’OL, il manque un chef. Car Jean-Michel Aulas prend de la distance. Il veut vivre une nouvelle vie personnelle, il le montre, on l’a vu en ville à Lyon avec sa nouvelle compagne et les enfants de celle-ci, il est amoureux. Et du coup, il laisse la place vide. Ce n’est pas anecdotique. C’est quelque chose d’important. Derrière, Juninho est théoriquement là pour faire le directeur sportif. Sauf que quand c’est tendu, ce n’est pas lui qui va tout de suite régler l’affaire. Alors Bruno Cheyrou s’impose comme si ça faisait 25 ans qu’il était là, et ça peut en froisser certains. Vincent Ponsot, qui a été nommé directeur du football, a lui aussi ses réseaux. Tout ça se met en place, mais c’est brouillon (...) Et au final, l’équipe joue comme le club est. Les mauvais résultats du moment de l’Olympique Lyonnais, c’est juste la conséquence de tout cela », explique le journaliste de RMC, lequel sait que ses propos vont faire réagir dans le microcosme rhodanien.