OL : Le mercato de Lyon ? JM Aulas vous l'explique

OL : Le mercato de Lyon ? JM Aulas vous l'explique

Photo Icon Sport

Le mercato hivernal approche et du côté de l’Olympique Lyonnais, il promet d’être mouvementé en raison des blessures et de la situation sportive délicate avec une 12e place à la trêve.

Depuis une semaine, les rumeurs défilent et elles sont plus prestigieuses les unes que les autres. Kevin Gameiro, Olivier Giroud, Thomas Lemar, Hatem Ben Arfa ou Lucas Digne ont par exemple été associés au club rhodanien. Cependant, il ne faut pas s’attendre à ce que l’OL recrute à gogo et n’importe comment cet hiver. C’est le message que Jean-Michel Aulas a souhaité lancer sur la chaîne officielle du club, promettant que l’OL fera ce qu’il avait à faire, mais en ne cédant pas à la folie du mercato dans laquelle il est trop facile de tomber quand tout va mal.

Le mercato à Lyon, c'est pas facile

« Les besoins sont ceux que Juninho et Rudi Garcia définissent. Ils sont liés à certaines insuffisances et aux récentes blessures. Je dois préciser un point : nous avons des choix à faire, nous avons envie de trouver des joueurs capables de compléter l’effectif mais il ne faut pas non plus empêcher certains jeunes de l’académie de pouvoir s’exprimer dans ce contexte. Les jeunes joueurs comme Melvin Bard, Maxence Caqueret, Amine Gouiri ou Rayan Cherki ont apporté des choses lors de leur présence sur le terrain. Il ne faut pas tomber dans cette obsession de vouloir recruter alors que nous disposons de solutions en interne. Nous avons également vu Maxwel (Cornet) évoluer en tant que latéral gauche avec succès. Devons-nous agir immédiatement ou pouvons-nous attendre ? C’est un sujet complexe. L’OL a la chance d’être en bonne santé et de pouvoir faire des choses. Mais nous ne pénaliserons pas les jeunes qui sortent de notre académie ni ceux qui pourraient apporter à d’autres postes. Nous trouverons des plus values certaines et c’est dans cette hypothèse là que des joueurs seront recrutés. Florian Maurice y travaille d’ores et déjà » a promis le président lyonnais, qui ne sortira pas le carnet de chèques n’importe comment cet hiver.