OL : Aulas fera tout pour que Lacazette rentre à la maison

OL :  Aulas fera tout pour que Lacazette rentre à la maison

Icon Sport

Présent en conférence de presse pour la prolongation de Maxence Caqueret, Jean-Michel Aulas a détaillé sa stratégie pour le prochain mercato. L'ancrage lyonnais sera privilégié avec des jeunes pousses mais aussi des anciennes gloires comme Alexandre Lacazette.

Le patron de l'OL veut à nouveau susciter la crainte chez ses adversaires et redonner espoir à ses supporters. Après une saison ratée et une probable non-qualification européenne, Jean-Michel Aulas est monté au front ces derniers jours promettant une intersaison plus ambitieuse pour retrouver les sommets nationaux. Il avait déjà détaillé sa stratégie dans une lettre ouverte parue sur le site du club et il a précisé le fond de sa pensée en présentiel. En effet, ce mercredi après-midi, il était présent devant les journalistes au Groupama Stadium pour confirmer les prolongations de contrat de Wendie Renard et Maxence Caqueret. Il a profité de cette occasion pour évoquer le prochain mercato estival.

Aulas prêt à tous les sacrifices pour rapatrier Lacazette 

Il était question de l'équipe lyonnaise pour la prochaine saison 2022-2023. Le président de l'OL se veut ambitieux avec de multiples achats tout en revenant aussi à la base, la formation. Qui de mieux qu'Alexandre Lacazette pour faire le pont entre ces deux stratégies ? Depuis plusieurs mois, Jean-Michel Aulas insiste sur son envie de faire revenir l'attaquant aux 129 buts en 275 matches à l'OL. Si personne ne connaît comment avance ce dossier, le président lyonnais a tenu à réaffirmer sa volonté de tout faire pour rapatrier son ancien joueur.

Il a notamment indiqué que « des discussions continuent pour Lacazette pour qui le club est prêt à des compromis ». Par là, il parle sans doute des prétentions salariales de l'actuel attaquant d'Arsenal. Frustré par son statut chez les Gunners, Lacazette devrait partir libre cet été après cinq années à Londres. Toutefois, l'OL va marcher sur des œufs dans le dossier puisque son ancien joueur touche près de huit millions d'euros annuels, soit plus de 650 000 euros par mois. Surtout, Lyon ne disputera pas de coupe d'Europe l'an prochain pour compenser. Face à la concurrence des clubs espagnols aussi intéressés comme l'Atlético ou le Barça, c'est un véritable tour de passe-passe qui attend le président lyonnais.