OL : Aulas bombe le torse et prévient le PSG

OL : Aulas bombe le torse et prévient le PSG

L’inquiétude grimpe à Lyon, alors que l’OL devait profiter du début de saison, du calendrier favorable et de l’absence de Coupe d’Europe pour se mêler d’entrée de jeu à la lutte pour le podium.

Les points s’échappent avec un 0 sur 6 qui fait mal, alors que le PSG, l’OM et Lens notamment engrangent. De quoi remettre en cause la place de Peter Bosz, qui a épuisé beaucoup de crédit la saison passée, et ne peut pas se permettre une série de trois défaites consécutives. Ce sera difficile à éviter car c’est un PSG en grande forme qui viendra au Groupama Stadium dimanche prochain avec l’ambition d’asseoir sa première place. Jean-Michel Aulas est persuadé que l’OL va se réveiller et faire mordre la poussière aux Parisiens dans une semaine. Sur les réseaux sociaux, il a partagé l’analyse encourageante de Daniel Riolo : « Le match de l'OL n'est pas mauvais. ils ont fait un bien meilleur match que face à Lorient avec plus de pressing, plus de choses intéressantes dans le jeu ». Le consultant de l’After Foot approuvé par le président de l’OL, ce n’est pas si souvent. 

Jean-Michel Aulas en a profité pour enchainer avec un graphique montrant la domination lyonnaise, ce qui lui a permis d’annoncer cette fameuse « surprise » pour dimanche. « C’est révélateur ou pas ! Ce sont les ingrédients de demain ! Soyons tous derrière Alex , Coco et le groupe on aura une très bonne surprise dimanche », a livré le dirigeant de l’OL, persuadé que la machine lyonnaise se met en route et pourrait donc faire très mal à l’avenir. Il vaudra mieux pour un Peter Bosz qui a fait savoir qu’il ne se sentait pas en danger juste parce que son équipe avait perdu deux matchs consécutivement. « Si je suis sous pression? Non pas du tout. Pourquoi je serais sous pression? Expliquez-moi. Je sais qu'on vient de perdre deux matchs de suite, ça peut arriver », a dédramatisé le technicien néerlandais sur Amazon Prime. Un discours qu’il ne faudra toutefois pas tenir trop souvent cette saison, sous peine de provoquer l’impatience et la grogne de supporters qui, pour l’instant, restes plutôt mesurés avec ces résultats mitigés.