OL : A l'attaque, le mercato est déjà connu !

OL : A l'attaque, le mercato est déjà connu !

Icon Sport

L’Olympique Lyonnais s’est offert une victoire précieuse mais dans la souffrance à Montpellier dimanche (1-0). Hugo Guillemet, journaliste à l’Equipe, pointe le problème à résoudre lors du prochain mercato.

Ce déplacement à Montpellier s’annonçait périlleux. L’OL l’a bien négocié avec cette victoire ô combien importante. Elle lui permet de revenir à quatre petits points de l’OGC Nice, sur le podium, avec toujours cette journée en moins, en suspens, contre l’OM. Mais malgré la bonne opération, Lyon a montré d’inquiétants signes de faiblesses. Les hommes de Peter Bosz se sont procuré peu d’occasions. Ils ont souffert mais ont finalement été sauvés par un excellent Anthony Lopes encore. Peter Bosz a lui-même exprimé son insatisfaction sur le jeu proposé par son équipe à la fin du match. Pour Hugo Guillemet, journaliste à L’Equipe, ce match est révélateur des besoins de l’équipe. Juninho vise juste selon lui avec ses deux pistes principales : Sardar Aznoun, avant-centre et Jesus Corona, ailier droit. Ces arrivées permettraient à Lucas Paqueta de retrouver l’axe et pourraient résoudre dans le même temps les problèmes défensifs.

« On comprend mieux pourquoi les pistes rêvées sont Azmoun et Corona »

« Encore une fois après le match de dimanche, on comprend mieux pourquoi les pistes rêvées sont Azmoun et Corona. Avec Azmoun en pointe et Corona à droite (ce qui permettrait à Paqueta de revenir en 10), c’est une autre salade. Mais qui saute du onze si Corona vient : Aouar ou Toko Ekambi ? L’OL essaye quand même de vendre Aouar depuis 18 mois… Un problème de défense ? Je pense que le gros problème défensif de l’OL n’est pas le problème des défenseurs. Car en seconde période contre Montpellier, au moins deux joueurs offensifs ont arrêté de presser de manière cohérente. Cette manière de jouer est difficilement tenable car un grain de sable (un être humain qui se relâche, inconsciemment peut-être), dérègle l’ensemble… », a analysé Hugo Guillemet sur Twitter. Juninho sait ce qu’il lui reste à faire en janvier 2022.