Aulas un vrai ami du PSG face à l’UEFA ?

Aulas un vrai ami du PSG face à l’UEFA ?

Photo Icon Sport

Chose inimaginable il y a encore quelques mois, Jean-Michel Aulas a annoncé qu’il viendra ce lundi à la réunion entre l’UEFA et les clubs européens au sujet du fair-play financier, en rejoignant le camp des mécontents, celui où se trouvent Manchester City et le PSG. Depuis son instauration très récente, le fair-play financier laisse parfois perplexe, tant les clubs endettés peuvent recruter à tour de bras, tandis que certains « nouveaux riches » sont coincés par leurs revenus encore trop faibles et ne peuvent dépenser autant qu’ils le souhaitent. Ce qui était pourtant l’un des principes fondateurs de cette réglementation, et que le président de l’OL avait fermement soutenu. Mais visiblement, le fait que le PSG ne soit pas parvenu à acheter plus qu’un joueur cet été dérange Aulas.  
« Aujourd'hui il y a une règle européenne, et il y a d'autres règles dans chacun des pays. Il faut aller vers une harmonisation. (…) La réunion de lundi en Suisse a pour but d’arriver avec un certain nombre de suggestions pour ceux qui ont l’impression que la règle économique n’a pas été totalement préservée, et à ceux qui, quand on est dans un contexte de concurrence loyale, souhaitent pouvoir être concurrentiels. (…) Il y a un certain nombre de pondérations à trouver et c’est vrai que je serai demain à côté des gens du PSG, on va les aider à faire en sorte qu’ils puissent obtenir ce qu’ils souhaitent », a souligné Jean-Michel Aulas sur Canal+. Le président lyonnais devrait toutefois se heurter à quelques ténors européens, notamment en Allemagne et en Espagne, où on ne souhaite pas vraiment voir la donne actuelle être bouleversée.