ASC-OL : Un projecteur menace de tomber, ce n'est rien pour Alain Gest

ASC-OL : Un projecteur menace de tomber, ce n'est rien pour Alain Gest

Photo Icon Sport

Nouvelle mauvaise publicité pour le Stade d’Amiens, dont une partie de la tribune latérale a été évacuée en raison de projecteurs détachés par le vent et qui menaçaient de s’écrouler.

Résultat, le match s’est déroulé dans un stade de la Licorne avec une partie totalement vide et protégée par des stadiers, histoire que personne ne s’y aventure. Après l’écroulement d’une barrière de sécurité devant des supporters lillois fin septembre, c’est un nouvel événement qui illustre la vétusté de l’enceinte picarde. Toutefois, pas de quoi affoler Alain Gest, qui a effectué une nouvelle sortie médiatique assez déroutante. Le président d’Amiens Métropole, propriétaire du stade, avait accusé le LOSC et ses fans lors du match de septembre dernier, avant de présenter ses excuses. Ce dimanche, il a fait comprendre qu’un projecteur qui menace de tomber sur les spectateurs, ce n’est pas bien grave…

« Un lampadaire a été légèrement décroché et par sécurité, on a donc décidé d’enlever l’aire de spectateurs située juste en dessous. On a déplacé les spectateurs pour ne pas prendre de risque. Ce n’est pas une tribune entière donc ce n’est pas la peine d’affoler la France une nouvelle fois. Il n’y a rien du tout. Ce qui s’est passé ce dimanche est moins grave que ce qui se passe depuis deux mois sur les autres stades et dont on ne parle pas », a fait savoir Alain Gest à 20 Minutes. Comparer les agissements en effet peu recommandables de certains supporters en Ligue 1, à des morceaux d’un stade qui menacent de tomber sur la foule à cause du vent, il fallait oser…