Nice : Nouveau riche, le Gym est quand même jaloux de l'OL

Nice : Nouveau riche, le Gym est quand même jaloux de l'OL

Photo Icon Sport

Racheté par la société Ineos et son patron Jim Ratcliffe, l’OGC Nice a frappé fort sur le marché des transferts.

En l’espace de quelques jours, le club azuréen a officiellement attiré Kasper Dolberg, Alexis Claude-Maurice, Adam Ounas et Stanley Nsoki. Des renforts intéressants et surtout prometteurs, ce qui correspond parfaitement à la politique de la nouvelle direction. En effet, Julien Fournier, de retour en tant que directeur du football, axe le recrutement sur les jeunes joueurs. Sans oublier de développer le centre de formation.

« On ne va pas chercher Lille ou un autre club en exemple, a expliqué le dirigeant sur le site officiel du Gym. Mais si je devais citer un modèle, ce serait plus Lyon dans sa capacité à développer des jeunes joueurs, qu’ils aient été recrutés ou issus de leur académie - qui a montré qu’elle était capable de former des joueurs de très haut niveau, ce que Nice aujourd’hui, il faut être clair, n’a pas montré, ce qu’on doit développer. »

Interdit aux plus de 23 ans

« Mais quand on voit Kasper Dolberg, il est jeune, mais il est expérimenté. On a un mercato qui aura duré 15 jours, donc il n’y aura pas d’enseignements à tirer sur les profils. Si demain il y a un Dante à faire, on fera un Dante. Après, le principe de base chez nous, c’est de ne pas investir sur des joueurs de plus de 23 ans », a confié Julien Fournier, dont les propos feront sûrement plaisir au président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas.