FCN : Landreau se cache et joue avec les nerfs de Kita

FCN : Landreau se cache et joue avec les nerfs de Kita

Toujours consultant pour la chaîne Canal+, Mickaël Landreau participerait à un projet de rachat du FC Nantes. Une information que l’ancien gardien refuse de confirmer ou de démentir. Lui qui préfère jouer avec les nerfs du patron Waldemar Kita.

Mickaël Landreau à la place de Waldemar Kita ? Les supporters du FC Nantes en rêvent ! Depuis plusieurs années déjà, le public de la Beaujoire manifeste son désaccord avec la gestion du président et propriétaire. Il faut dire que le dirigeant n’a rien fait pour apaiser les tensions cette saison, surtout lorsqu’il a choisi de nommer Raymond Domenech entraîneur avant de le licencier quelques semaines plus tard. Sans doute une source de motivation supplémentaire pour Mickaël Landreau que l’on annonce prêt à monter un projet de rachat du FC Nantes, son club formateur. Mais pour le moment, l’ancien gardien de but refuse toujours de confirmer ou de démentir l’information.

Landreau entretient le mystère

« Un projet de rachat du FC Nantes ? (rires) Je suis tranquille, a répondu Mickaël Landreau dans un entretien accordé au Petit Lillois. Je n’ai parlé de rien, je suis vraiment bien dans ce que je fais. Après, le foot me manque, j’ai envie d’un projet de club. Nantes sera toujours mon club de coeur, mais aujourd’hui, au moment où on se parle il n’y a rien. » Invité à commenter cette rumeur le mois dernier, le consultant de Canal+ s’était déjà montré évasif. « C’est mon club de base, donc on peut rêver. Mais ce n’est pas parce qu’on rêve, qu’on peut acheter », avait-il réagi, en laissant quand même entendre qu’il existait bien un intérêt.

Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que son éventuelle initiative n’enchante pas Waldemar Kita qui l’avait durement critiqué. « A Nantes, au club, il est détesté, lâchait le président des Canaris. Il a foutu un bordel énorme, il a mis des mecs de côté, il a mis la zizanie partout où il est passé ! Pour vous, il va calmer le peuple, pas de problème, mais il faut un projet derrière. Vous pouvez lui dire, je ne suis pas convaincu que des gens vont suivre. » Mickaël Landreau ne semble pas du même avis.