Emiliano Sala : Nantes n'en peut plus et attaque Cardiff devant la FIFA

Emiliano Sala : Nantes n'en peut plus et attaque Cardiff devant la FIFA

Photo Icon Sport

La disparition dramatique d'Emiliano Sala n'a visiblement pas fini de faire parler, et malheureusement pour de mauvaises raisons. En effet, le club de Cardiff, qui a recruté l'attaquant argentin en provenance du FC Nantes, a refusé de payer la première échéance prévue entre lui et la formation française. Même si forcément on peut comprendre que le club gallois puisse l'avoir mauvaise, les faits sont là, Emiliano Sala avait officiellement été transféré des Canaris à Cardiff, la FIFA ayant bien enregistré quelques heures avant sa disparition le contrat du joueur décédé dans un tragique accident d'avion le lundi 21 janvier. Mais, devant l'attitude des dirigeants du club de Premier League, qui refusent le dialogue, et après avoir accordé un premier délai de paiement de 10 jours, le FC Nantes a décidé de saisir la FIFA afin de se faire payer la somme inscrite lors du transfert d'Emiliano Sala, à savoir 6ME sur les 17ME prévus au total.

Ouest-France explique pourquoi Nantes est dans son droit. « Face au silence des Gallois, le club peut s’appuyer sur l’article 12 bis (alinéa 3) du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA : « Pour qu’il soit considéré qu’un club ait des arriérés de paiements, le créancier doit avoir notifié par écrit le défaut de paiement au club débiteur et accorder à celui-ci un délai d’au moins 10 jours pour qu’il se conforme à ses obligations financières. » Malgré une relance effectuée le 6 février, le FC Nantes n’a toujours pas reçu le premier versement », précise le quotidien régional.