Monaco : L'ennemi juré de Rybolovlev lâche quelques missiles

Monaco : L'ennemi juré de Rybolovlev lâche quelques missiles

Photo Icon Sport

Marchand d’art suisse, Yves Bouvier n’était pas vraiment destiné à être connu des amateurs de football. Pourtant du côté de l’AS Monaco, on connaît très bien l’homme de 55 ans, puisque c’est dans le cadre d’une affaire l’opposant à Dmitri Rybolovlev que ce dernier a été placé récemment en garde à vue et inculpé par la justice monégasque pour corruption et trafic d’influence. Accusé d’escroquerie par le milliardaire russe dans le cadre de plusieurs achats de tableaux, Yves Bouvier a décidé de vider son sac dans L’Equipe.

Ce vendredi, le marchand d’art, qui a été le conseiller de Dimitri Rybolovlev dans ses achats, balance quelques missiles sur le propriétaire de l’AS Monaco. Et notamment sur sa manière de se servir du club de la Principauté pour ses intérêts personnels. « Il aime le foot, y est sensible. Il me disait que le stade est le seul endroit où il ne peut pas tout calculer, ça lui donne des émotions car il ne maîtrise pas tout ce qui se passe, alors qu'il vit avec un agenda militaire, minuté. Il savait aussi le pouvoir d'un club. Vous avez le politique chez vous, le banquier, la presse... Un club bien utilisé, c'est un moyen de lobbying énorme, d'autant plus à Monaco où il n'y a pas énormément d'habitants. C'était un vecteur pour prendre du pouvoir et le Rocher. C'est facile, vous prenez un gars, vous faites deux photos avec un joueur, vous lui donnez deux maillots signés, le flic rentre à la maison, c'est le roi du monde au regard de son fils. Avec pas grand-chose, vous arrivez à vous mettre les gens dans la poche à leur insu », raconte Yves Bouvier, qui accuse Dmitri Rybolovlev de vouloir lui pourrir la vie sur toute la planète en ayant mis à ses trousses des détectives et des avocats. De quoi presque être soulagé de ne pas être milliardaire...