OM : Villas-Boas déchire une offre XXL, à quoi joue-t-il ?

OM : Villas-Boas déchire une offre XXL, à quoi joue-t-il ?

Photo Icon Sport

Cela fait tout juste une semaine qu’Andoni Zubizarreta a quitté l’OM et à la surprise générale, André Villas-Boas n’a pas encore emboîté le pas du Basque.

Durant près de six mois, l’entraîneur portugais a lié son avenir à son directeur sportif indiquant qu’il partirait sans hésitation si Andoni Zubizarreta venait à être renvoyé. Visiblement, les choses ne sont pas aussi simples que prévues puisqu’une semaine après le départ de « Zubi », AVB est toujours en poste à Marseille en dépit de relations électriques avec Jacques-Henri Eyraud. Et ce jeu de poker-menteur est bien parti pour durer un moment. Villas-Boas, qui a refusé une offre de prolongation de contrat de 2 ans plus une en option, n’a cependant pas l’intention de quitter le club sans un centime en poche, rapporte L’Equipe.

Pour le quotidien national, il est d’ores et déjà acquis qu’André Villas-Boas ne démissionnera pas de son poste d’entraîneur de l’Olympique de Marseille, ce qui ne permettrait pas à ses six adjoints de récupérer des indemnités. Doucement mais surement, on se dirige donc vers un statu quo avec l’ancien manager du FC Porto aux manettes de l’OM la saison prochaine. Une hypothèse d’autant plus plausible que Villas-Boas a refusé une offre démentielle selon le quotidien national. Effectivement, le Portugais a balayé d’un revers de la main une proposition de Newcastle, qui lui offrait un pont d’or pour la saison prochaine à des conditions salariales largement plus élevées qu’à l’OM où il perçoit déjà plus de 300.000 euros par mois. Reste maintenant à voir comment cette situation intenable va évoluer alors que Villas-Boas, preuve qu’il est plus que jamais à Marseille dans son esprit, a d’ores et déjà fixé la date de la reprise de l’entraînement au 15 juin (si la saison commence le 7 août) ou au 27 juin (si la saison commence le 22 août).