OM : Tudor agace le vestiaire, ses attaquants se révoltent

OM : Tudor agace le vestiaire, ses attaquants se révoltent

Icon Sport

Après l’élimination en Ligue des Champions, Igor Tudor se retrouve pointé du doigt. Dans son vestiaire aussi, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille ne fait plus l’unanimité. Car à l’image d’Alexis Sanchez, le milieu offensif Amine Harit ne comprend pas ses choix.

Ça commence à chauffer pour Igor Tudor. Sans surprise, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille est tenu responsable des mauvais résultats ces dernières semaines. Le club phocéen n’a remporté aucun de ses cinq derniers matchs toutes compétitions confondues, avec quatre défaites dans la série. Plus que les points laissés en route en championnat, c’est surtout l’élimination de toutes compétitions européennes qui plombe le technicien, lequel a pris la décision de ne pas informer ses joueurs qu’un nul face à Tottenham suffisait pour jouer les barrages de Ligue Europa.

C’était manifestement le mauvais choix, d’autant que ses hommes ont regretté ce manque de communication dans leurs déclarations. Et pour ne rien arranger, les Marseillais se plaignent également des choix d’Igor Tudor. Cette semaine, la radio RMC évoquait les états d’âme d’Alexis Sanchez, lassé d’évoluer seul en pointe. L’attaquant chilien, habitué à tourner autour d’une pointe, ne supporte plus de devoir jouer dos au but et de décrocher pour toucher des ballons. Un changement de système ne serait pas pour lui déplaire.

Le tweet relayé par Harit

Idem pour Amine Harit qui n’a pas caché son opinion à travers le « like » d’un tweet. « Un trio offensif Dieng-Sanchez-Harit, c'est ce que demande le peuple ! », pouvait-on lire dans ce message validé par l’ancien Nantais. On peut penser qu’Alexis Sanchez et Amine Harit ne sont pas les seuls Olympiens en désaccord avec leur coach. Le Croate, après son mea culpa vendredi en conférence de presse, pourrait donc changer ses plans sachant que les résultats face à l’Olympique Lyonnais et l’AS Monaco semblent déjà importants pour son avenir à Marseille.