OM : Sur la planète Mars, IAM donne une leçon de mercato

OM : Sur la planète Mars, IAM donne une leçon de mercato

Photo Icon Sport

Alors que la Ligue 1 va reprendre ses droits ce week-end, l’Olympique de Marseille est pour l'instant dans une bonne situation, à la deuxième place du championnat.

L’été dernier, le Champions Project de Frank McCourt a pris un nouveau virage avec le départ de Rudi Garcia et l’arrivée d’André Villas-Boas sur le banc de touche du club phocéen. Jusqu’à maintenant, ce changement a été bénéfique puisqu’après 13 journées de L1, et deux victoires de suite contre Lille et Lyon (2-1), l’OM est dauphin du Paris Saint-Germain. Même si Marseille est enfin un candidat crédible au podium et à la Ligue des Champions qui va avec, la direction continue à être prise pour cible. Notamment à cause des recrutements ratés. Et ce n’est pas Akhenaton qui dira le contraire.

« Nous, quand on nous a dit Champions Project, ce ne sont pas les mots qu’on aurait choisi … On aurait préféré ‘essayer d’être cinquième project’ ! Un truc qui est à la hauteur de ce qu’on a, de ce qu’on peut faire. Après, quand je vois Moussa Dembélé à Lyon, je me dis que c’est dommage que ce joueur-là ne soit pas à l’OM. C’est un joueur que j’adore, il ne triche pas. Il est dur à la besogne. Il se fait faucher dans la surface ? Il ne plonge pas ! Il se relève. Je l’ai vu contre Marseille, il se fait toucher par Mandanda, il tombe, il se relève. Autre exemple, on aurait dû bouger très tôt sur Marcus Thuram. L’avenir de l’OM se jouera en mettant les bonnes personnes aux bons postes. Il faut des personnes sur le terrain. Si on n’a pas l’argent pour aller loin en Champions League, il faut avoir des gens compétents dans tous les domaines », a demandé, sur RMC, le membre du célèbre groupe IAM, qui estime donc que Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta ne sont pas vraiment à la hauteur des attentes des supporters olympiens...