OM : Son agent confirme, l’OL a bien tenté de chiper Rongier

OM : Son agent confirme, l’OL a bien tenté de chiper Rongier

Photo Icon Sport

Faute d’accord entre le FC Nantes et l’Olympique de Marseille, Valentin Rongier aurait pu se diriger vers une autre destination comme l’Olympique Lyonnais. Mais le choix du milieu de terrain était définitif.

Il a fallu attendre le 3 septembre, soit le lendemain de la fermeture du marché des transferts, pour voir l’Olympique de Marseille annoncer un accord avec le FC Nantes pour le transfert de Valentin Rongier. En cause, des discussions compliquées avec le président des Canaris sur le pourcentage à la revente. « Waldemar Kita sait que Valentin est un très bon joueur, il l'a eu longtemps chez lui. Et il sait qu'il est capable d'aller dans un plus grand club encore après », a témoigné l’agent du milieu de terrain Franck Belhassen dans Le Vestiaire.

Avant de valider l’opération à 13 M€ (+ 4 M€ de bonus), le patron nantais n’a rien lâché puisqu’il se sentait en position de force. « Il y a des transferts faciles et d'autres plus difficiles. Quand vous avez un club qui a besoin de vendre pour ses intérêts économiques, c'est plus facile. Nantes n'avait pas forcément besoin de le vendre », a expliqué l’agent à l’émission de RMC Sport, avant d’énumérer les autres obstacles pour l’OM, à savoir les clubs intéressés par Rongier cet été.

Zubizarreta décisif

« Il y avait Porto, Watford, des clubs allemands, on a eu des contacts avec Lyon également, a révélé le représentant de l’ex-Nantais. Mais très vite le choix de Valentin s'est porté sur Marseille, il avait envie de sortir de sa zone de confort, de se mettre en danger. » Et la détermination du directeur sportif Andoni Zubizarreta a dû séduire le joueur. « S'il y en a un qui a tout fait pour que Valentin signe à Marseille, c'est bien lui », a raconté Franck Belhassen, dont le client s’est rapidement imposé à l’OM.