OM : Sampaoli met Longoria KO en plein mercato

OM : Sampaoli met Longoria KO en plein mercato

Icon Sport

Alors que la fermeture du marché des transferts commence doucement mais sûrement à s’approcher, Jorge Sampaoli est un peu tendu du côté de l’Olympique de Marseille. Ce qui ne plaira pas trop à Pablo Longoria.

Suite au match nul concédé au Vélodrome contre Bordeaux dimanche dernier (2-2), Jorge Sampaoli avait déjà mis la pression sur son président en réclamant l’arrivée de plusieurs renforts avant la fin du mercato estival. Mais ce vendredi, à deux jours du choc contre Nice en championnat, l’entraîneur argentin en a remis une couche. Pour lui, ce n’est pas une ou deux retouches qu’il faut faire à Marseille, mais un vrai recrutement de dernière minute avec des arrivées sur toutes les lignes ou presque...

« Il manque quatre ou cinq joueurs dans l'effectif »

« Il manque quatre ou cinq joueurs dans l'effectif. On ne pourra pas tout faire, on sera créatif. On a des joueurs qui pensent à partir. J'espère qu'on aura fini la semaine prochaine. Il faudra faire une analyse générale avec le club avec les départs et les arrivées », a lancé, en conférence de presse, Sampaoli, qui pourrait finalement avoir gain de cause avant le 31 août prochain.

Déjà parce qu’une recrue est attendue dans les heures à venir, sachant que Pol Lirola va enfin être transféré définitivement à Marseille en provenance de la Fiorentina. Après avoir renfloué le poste de latéral droit, Sampaoli voudra aussi un latéral gauche pour concurrencer Jordan Amavi. Mais aussi et surtout un buteur, histoire de compenser le départ de Dario Benedetto en prêt à Elche.

Un profil différent de Milik en attaque ?

Sur ce profil offensif, l’entraîneur marseillais s'interroge encore : « Pour le futur buteur, on verra quel profil d'attaquant recruter, un joueur de surface, ou quelqu'un avec une influence plus grande sur le jeu, plus passeur. Tout dépendra aussi de la date du retour de Milik ». Dans tous les cas, Sampaoli va devoir faire avec ce que Longoria va lui donner. Car au sein d’un marché compliqué en raison de la crise du Covid, et sachant que l’OM a déjà déboursé plus de 50 millions d’euros pour faire venir une dizaine de recrues, les voeux de Sampaoli ne seront peut-être pas tous réalisés.