OM : Payet trop gros, Igor Tudor est un menteur

OM : Payet trop gros, Igor Tudor est un menteur

Icon Sport

En privé, Igor Tudor confie que si Dimitri Payet est ponctuellement remplaçant, c’est parce que le n°10 de l’OM est hors de forme.

Élément essentiel de Jorge Sampaoli à l’Olympique de Marseille la saison dernière, Dimitri Payet est remplaçant depuis le début de la saison sous les ordres d’Igor Tudor. A domicile contre le Stade de Reims puis dimanche sur la pelouse du Stade Brestois, l’international français a pris place sur le banc des remplaçants, Igor Tudor lui préférant Gerson et Cengiz Ünder en soutien de l’avant-centre. En privé, l’entraîneur croate confie que Dimitri Payet est hors de forme selon lui, un réel problème au vu de la philosophie de l’ancien entraîneur du Hellas Vérone, lequel mise énormément sur le physique et le volume de courses. Mais selon les informations lâchées ce mercredi par le journal L’Equipe, cette excuse pour écarter Dimitri Payet est tout simplement bidon et cela vaut également pour Bamba Dieng.

Dieng et Payet n'ont pas de kilos en trop

« Dans le vestiaire phocéen, aucun joueur n’est dupe. Chacun sait la masse graisseuse de l’autre et le champion du monde du surpoids début juillet ne s’appelait ni Dieng ni Payet » peut-on lire dans les colonnes de L’Equipe, pour qui Igor Tudor et les dirigeants de l’OM ont donc d’autres choses à reprocher à Dimitri Payet et à Bamba Dieng afin de justifier leurs mises à l’écart. En ce qui concerne le Sénégalais, il est facile de deviner que Pablo Longoria veut le vendre, à deux ans de la fin de son contrat, afin de récupérer entre 10 et 20 millions d’euros. En revanche, difficile de comprendre pour quelle raison Dimitri Payet est ainsi écarté alors que son contrat de « Marseillais à vie » signé sous la présidence de Jacques-Henri Eyraud le rend quasiment invendable. Dimitri Payet, entré en jeu contre Reims et Brest, doit simplement continuer de batailler afin de regagner sa place. Mais ce ne sera pas si simple car depuis une semaine, Alexis Sanchez s’est ajouté à la concurrence pour les places offensives…