OM : Payet fâché avec Tudor ? Le joueur s'est expliqué

OM : Payet fâché avec Tudor ? Le joueur s'est expliqué

Icon Sport

Samedi après-midi, l'OM et Dimitri Payet ont vécu un match difficile face à Ajaccio ponctué d'une défaite 1-2. Le Réunionnais a été sorti à l'heure de jeu par son entraîneur et a évité ostensiblement ce dernier. Toutefois, il a tenté de désamorcer la polémique après le match.

Un coup de frein dans l'avancée marseillaise. Après un début de saison quasi parfait en Ligue 1 et une première victoire en Ligue des champions, l'OM a été battu sur son terrain par Ajaccio 1-2. Un match terne des Olympiens, y compris pour Dimitri Payet. Certes, le meneur de jeu a marqué le but de l'OM sur penalty, atteignant les 100 buts en Ligue 1 et donc le double-double buts-passes décisives. Néanmoins, sa prestation fut assez terne avec une influence limitée sur la rencontre. Mais, pour les observateurs, le point noir de son samedi fut incontestablement les conditions de sa sortie du terrain.

Payet dément tout conflit avec Igor Tudor

En effet, à la 57e minute de jeu, Igor Tudor a sorti Dimitri Payet au profit de Cengiz Ünder. Le Réunionnais n'a pas semblé très heureux de ce changement. La mine grave, il a esquivé son entraîneur et a rejoint le banc de touche sans le saluer. Quelques secondes qui interrogent quand on connaît l'historique entre les deux hommes et notamment les tensions apparues au cours de l'été. Toutefois, il l'a assuré au micro d'Amazon Prime Vidéo, il n'en veut pas personnellement à son entraîneur et a préféré mettre l'accent sur sa marque statistique établie samedi. 

« On avait bien débuté, mais inexplicablement, on a perdu le fil du match. On a réussi à marquer, mais on a levé le pied après. Le début de la deuxième mi-temps n'était pas terrible et on a perdu ensuite. On a un système qui fait que cela tourne beaucoup et on doit être au mieux sur le terrain. Ma relation avec Tudor est saine, il y a des matches tous les trois jours, il faut être bon quand on joue. Les 100 buts ? C'est un cap important, j'avais passé les 100 passes décisives, donc c'est le double-double ! Un accomplissement personnel », a t-il assuré. De quoi tenter de désamorcer une possible polémique, laquelle serait néfaste à un OM très serein pour le moment malgré le revers de samedi.