OM : Payet donne le secret de sa réussite, c'est surprenant

OM : Payet donne le secret de sa réussite, c'est surprenant

Icon Sport

Dimitri Payet compte bien mener l'OM vers les succès en cette fin de saison. L'international français sera très attendu ce jeudi soir en demi-finale aller de Conference League contre le Feyenoord. 

L'OM a une fin de saison excitante à jouer. Les hommes de Jorge Sampaoli sont encore en lice en Conference League et sont bien partis pour terminer sur le podium de la Ligue 1. Pour atteindre tous leurs objectifs, les Phocéens devront pouvoir compter sur leurs hommes forts. Dimitri Payet en fait incontestablement partie. Cette saison, l'ancien de Nantes est bouillant, avec 16 buts et 13 passes décisives toutes compétitions confondues. Un niveau de jeu affiché qui rassure les fans et observateurs de l'OM, conscients de l'irrégularité dont a pu faire preuve Payet dans sa carrière. Et apparemment, un événement clé a créé le déclic chez le milieu de terrain : les incidents à la Commanderie. 

Payet revient de loin à l'OM

Une carrière de haut niveau est souvent semée d'embûches et de traumatismes. Il y a près d'un an, face à la crise sportive et institutionnelle qui couvait à Marseille, les fans ont dégoupillé. Résultat, une prise d'assaut de la Commanderie. Certains joueurs ont été pris à partie. C'était le cas de Dimitri Payet, à ce moment-là hors de forme. Un souvenir encore douloureux mais qui lui a permis de revenir à son meilleur niveau. C'est du moins ce qu'il a déclaré à RMC : « Il y a eu cette crise il y a un an. Il y eu un changement de coach, les supporters sont venus au centre d'entraînement. On va dire que j'étais l'une des cibles des mauvais résultats et de la mauvaise passe de l'équipe. L'équipe ne jouait pas bien et ne gagnait pas. Cela a duré un certain temps mais ça m'a aidé à être celui que je suis un an après ». 

A noter que Dimitri Payet pourrait rentrer dans l'histoire du football en cette fin de saison. Il pourrait devenir le premier footballeur du XXIe siècle avec au moins 100 buts et 100 passes décisives en Ligue 1. C'est tout le mal que l'on peut lui souhaiter.