OM : Ntcham prend son pied sur le banc de Marseille

OM : Ntcham prend son pied sur le banc de Marseille

Prêté avec option d’achat par le Celtic cet hiver, Olivier Ntcham ne répond pas aux attentes de l’Olympique de Marseille. Le milieu de terrain n’est que rarement utilisé par l’entraîneur Jorge Sampaoli et pourtant, son aventure olympienne semble parfaitement lui convenir.

Tout va bien pour Olivier Ntcham à l’Olympique de Marseille, du moins si l’on en croit le principal intéressé. Le milieu prêté par le Celtic cet hiver s’est en effet confié à son coéquipier écossais John Kennedy qui a senti un joueur totalement épanoui. « J'ai parlé à Olivier la semaine dernière, a raconté le défenseur central, dans des propos relayés par le site Celtsarehere.com. Il n'a peut-être pas joué beaucoup de matchs mais il prend du plaisir, c'est une nouvelle expérience pour lui. » Le moins que l’on puisse dire, c’est que son aventure olympienne est pourtant très compliqué.

Dès le départ, Olivier Ntcham n’a pas été accueilli de la meilleure des manières à l’OM. L’ex-international Espoirs tricolore s’est rapidement aperçu qu’il n’était pas désiré par l’ancien entraîneur André Villas-Boas, qui avait affiché son désaccord en conférence de presse avant de présenter sa démission. Le départ du coach portugais était sans doute une bonne nouvelle pour le Français. Sauf que les coachs suivants n’ont pas été beaucoup plus emballés par son profil.

Ntcham ne sera pas conservé

Car entre l’intérimaire Nasser Larguet et son successeur Jorge Sampaoli, Olivier Ntcham n’a débuté que trois matchs toutes compétitions confondues avec l’OM. Mais le pire, c’est que lors de ces trois rencontres, le joueur passé par Manchester City a été remplacé à la mi-temps. Preuve que ses performances ne donnent pas du tout satisfaction. On peut donc annoncer sans prendre trop de risques que la direction phocéenne ne lèvera pas l’option d’achat de son prêt estimée entre 5 et 6 millions d’euros. Un coup dur pour Olivier Ntcham qui semble s’éclater sur le banc de l’OM.