OM : Non à la vente, Eyraud reste, Frank McCourt se fâche !

OM : Non à la vente, Eyraud reste, Frank McCourt se fâche !

Au lendemain des graves incidents intervenus à la Commanderie, Frank McCourt est sorti de son mutisme, et le propriétaire américain a été très clair sur ses intentions à Marseille.

Silencieux samedi, Frank McCourt a laissé passer quelques heures avant de faire entendre sa voix suite à l’attaque du centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille par des supporters fous de rage contre Jacques-Henri Eyraud et les joueurs. Pour le milliardaire bostonien, rien ne peut justifier une telle violence qui lui a rappelé les récents incidents intervenus au Capitole suite à l’envahissement de ce lieu plus que symbolique par des supporters de Donald Trump. Et le propriétaire de l’OM de clairement faire comprendre qu’il était là pour rester, et que rien ne pourrait le faire changer d’avis concernant son projet à Marseille. De quoi tordre le cou aux rumeurs d’une vente imminente du club phocéen.

Dans un long communiqué, Frank McCourt a mis les choses au point et prévenu que les fautifs devront répondre de leurs actes devant la justice. « Rien n'est plus important pour l'OM et ses dirigeants que la sécurité de nos salariés, de nos supporters et de notre communauté. Il peut y avoir des désaccords entre les supporters du club au sujet de sa gestion et de sa direction, mais nous ne tolérerons pas que ces désaccords se traduisent par un comportement violent. Les supporters de l’OM aiment leur club et il est donc impossible à mes yeux de reconnaitre ce statut à ces groupuscules de voyous. Nous travaillerons en étroite concertation avec toutes les autorités afin de garantir que les personnes reconnues responsables de ces actes de violence scandaleux soient traduites en justice. La période que nous traversons est troublée, parfois secouée par des actions incontrôlées et pourtant orchestrées par des forces très malveillantes. Comme tant de citoyens en Amérique et dans le monde j’ai été bouleversé et scandalisé par les images du Capitole, pris d’assaut par des irresponsables obéissant à des injonctions qui les dépassaient. La diffusion de fausses informations et de mensonges à travers les réseaux sociaux a permis de réaliser l'impensable en ébranlant l'un des lieux les plus emblématiques de la démocratie. Ce qui s'est passé il y a quelques semaines à Washington DC et ce qui s'est passé hier à Marseille suivent une logique comparable : quelques sources alimentent un brasier fait d'opinions, d'invectives et de menaces qui sont amplifiées par les réseaux sociaux créant les conditions qui mènent à la violence et au chaos. Avec le Président Jacques-Henri Eyraud nous menons une politique d’assainissement et de redressement du club. Ce déferlement de violence me conduit plus que jamais à réaffirmer ma volonté et mon engagement pour l’OM et les Marseillais. Ces forces obscures souhaitent réduire à néant le travail accompli, elles ne font que nous renforcer dans la conduite de notre plan, dans le suivi de nos objectifs. Il est toujours plus aisé de détruire que de construire. Nous sommes des bâtisseurs. Avec toute l’équipe et son Président l’OM poursuivra sa route », prévient Frank McCourt, qui n’envisage donc pas de vendre l’Olympique de Marseille et encore moins de virer Jacques-Henri Eyraud.