OM : Milik à Nantes, le « Kita Circus » continue

OM : Milik à Nantes, le « Kita Circus » continue

En pleine réflexion sur son avenir, Arkadiusz Milik n’est pas certain de rester à l’Olympique de Marseille cet été. En cas de départ de l’attaquant, le président du FC Nantes Waldemar Kita se verrait bien réaliser un gros coup sur le marché des transferts. Mais le dirigeant nantais a sans doute visé trop haut.

Arkadiusz Milik a beau terminer avec le total honorable de 20 buts toutes compétitions confondues, la saison a été difficile pour l’attaquant de l’Olympique de Marseille. Le Polonais n’a pas obtenu le temps de jeu souhaité à cause des choix de Jorge Sampaoli. Ce n’est un secret pour personne, l’entraîneur argentin préfère aligner un avant-centre plus mobile et plus à l’aise avec le ballon, d’où les nombreuses titularisations d’un faux numéro 9 comme Dimitri Payet.

De quoi créer des tensions entre le technicien et Arkadiusz Milik, qui s’interroge sur son avenir. L’ancien joueur de Naples, bien qu’emballé à l’idée de disputer la Ligue des Champions, surtout dans un Vélodrome bouillant, se demande s’il sera capable de supporter Jorge Sampaoli la saison prochaine. Sa situation a évidemment alerté ses courtisans, dont un club totalement inattendu. En effet, RMC nous apprend que le FC Nantes aimerait s’attacher les services d’Arkadiusz Milik ! L’idée viendrait du président Waldemar Kita qui rêve d’un gros coup cet été.

La Juve suit toujours Milik

Il faut dire que le dirigeant, confronté aux probables départs de plusieurs cadres, a sûrement promis un bon mercato à son coach Antoine Kombouaré, qui envisageait un départ il y a encore quelques semaines. Sauf que le patron des Canaris a sans doute visé trop haut. La preuve, la direction nantaise se montrerait prudente, notamment à cause du salaire du Marseillais estimé à 3,5 millions d’euros par an. Et ce n’est pas le seul obstacle puisque le joueur, dont le transfert coûterait cher, ne se voit sûrement pas rejoindre le récent neuvième de Ligue 1 alors que la Juventus Turin a de nouveau coché son nom.